Navigation

Le goût du pays

Les voyageurs du monde entier raffolent des petits chocolats de la compagnie aérienne Swiss. Ces derniers sont fabriqués par Chocolat Frey à Buchs en Argovie. Un prestigieux mandat qui fait la fierté de la filiale Migros.

Texte Kian Ramezani
Photos Roger Hofstetter
Swiss-Schokolade_1

Dernière douceur du pays avant d’atterrir ailleurs dans le monde ou friandise de bienvenue avant l'arrivée à Zurich ou Genève: la compagnie aérienne Swiss remet à ses passagers voyageant en classe économique de ­petits chocolats de 14 grammes. Les célèbres sucreries conditionnées dans un emballage rouge proviennent de la filiale Migros de Buchs (AG), où elles sont produites toute l'année durant. Rares sont les personnes à connaître le secret de leur fabrication. 
Parmi elles, on compte Dominik Meier, développeur produit: «Pour Swiss, nous avons mis au point une recette originale qui n'est utilisée que pour ce produit. Mais je n'en dirai pas plus!»

Swiss-Schokolade

Pour pouvoir répartir le chocolat de façon homogène dans le moule et voir apparaître le logo Swiss, il faut porter la masse à une température de 28 à 29 degrés.

Quelques milligrammes de plus ou de moins

L'opérateur des machines, Poly That, veille à ce que les chocolats se ressemblent tous et pèsent le même poids: «Nous nous assurons qu'il y ait le moins de différences possible. Ce n'est pas que nous soyons tatillons, mais avec 17 millions de pièces confectionnées chaque année, quelques milligrammes de plus ou de moins finiraient par peser dans la balance», dit-il en souriant. Lorsqu'il chauffe la masse chocolatée, le collaborateur de Frey a aussi constamment un œil dessus, car c'est seulement lorsque le chocolat liquide est versé dans le moule à la bonne température que sa surface devient brillante et qu'il croquera plus tard sous la dent.

Swiss-Schokolade_5

Dernière étape, la phase de distribution aux passagers. Cette tâche revient au personnel navigant. Photo: Ldd, Swiss International Air Lines AG

Vient ensuite la phase de distribution. Cette tâche est confiée au personnel navigant de Swiss, à qui il arrive toujours des expériences incroyables. Ainsi, les deux maîtres de cabine Cathrin Hermann et Jozef Lugaric expliquent: «Une fois, nous avons assisté à une demande en mariage à bord. Nous avons alors formé deux cœurs avec les chocolats Swiss en guise de décoration et dirigé le couple en première classe. La jeune femme a répondu à la proposition de son compagnon en transformant l'un des cœurs en grand «yes», faisant la joie de son futur époux. Nous avons pu organiser tout cela dans la cabine première classe, car elle était vide. Les passagers ont été très touchés.»

Swiss-Schokolade_3

Les «lunch tablets», comme on les appelle officiellement à Chocolat Frey, sont conditionnées dans des cartons de 60 pièces, qui sont ensuite livrés à leur client Swiss International Air Lines.

Sur un autre vol, le steward Berkant Oezpay a entendu un père apprendre à sa fille à compter. Il lui a donc promis dix chocolats si elle parvenait à compter jusqu'à dix – prouesse qu'elle réalisa avec un peu d'aide. Mais la petite était rusée: «Une fois que l'avion avait atterri, elle est venue me voir pour me dire qu'elle savait maintenant compter jusqu'à vingt. Après vérification, elle a obtenu dix chocolats supplémentaires, ce qui fit d'elle la passagère la plus heureuse du vol.»

À la loupe

Et que se passe-t-il quand les fabricants de chocolat de Buchs sont à bord? «Quand je voyage moi-même avec Swiss, j'observe bien sûr de très près les ‹lunch tablets›, comme nous les appelons chez nous», raconte Daniel Meier, responsable des ventes pour la Suisse à Chocolat Frey. Le plaisir est grand et la fierté aussi. Nous sommes fiers de ce mandat.»

Plus d'articles