Navigation

Du lait bon pour la planète

Produit de manière durable depuis un an, le lait Valflora est le lait le plus vendu à Migros. Il est à la fois bon pour l’homme, l’animal et l’environnement.

Texte Benita Vogel
Photos Rahel Eisenring
Milch

1036 producteurs de lait élevant quelque 26 000 vaches participent au programme «Lait durable Migros». Ils satisfont à différents critères de production bénéficiant à la fois à l’homme, à l’animal et à l’environnement,  et portant notamment sur le fourrage, l’élevage et la biodiversité. Migros Magazine vous présente les résultats obtenus durant la première année d’existence du programme.

Icon_Tierwohl_kuh

Bien-être animal

En moyenne 5 heures de pâturage par jour
Les vaches des exploitations participant au module «Pâturage» passent 21% de leur temps dans les prés, ce qui favorise leur bien-être et, partant, leur santé, leur espérance de vie et leur fertilité.

Nourriture

Beaucoup d’herbe et de foin suisses
L’alimentation des vaches se compose à 81% de fourrage provenant de prairies et de pâturages: herbe fraîche, foin, regain ou autre fourrage grossier conservé. La forte proportion d’herbe permet d’améliorer la qualité du lait en augmentant le pourcentage d’acides gras insaturés. De plus, 99% du fourrage de base tel que le foin et l’herbe vient de Suisse, ce qui a une répercussion positive sur le climat.

Icon_Biodiversitaet

Biodiversité

Préservation des habitats
Les producteurs laitiers s’engagent en faveur de la diversité des espèces et de leurs habitats, p. ex. en aménageant des haies à l’intention des insectes ou des bandes fleuries pour les pollinisateurs et autres auxiliaires. Les exploitations concernées obtiennent en moyenne 21 points (le minimum étant fixé à 13 points) selon le système à points de la biodiversité élaboré par l’organisme de labellisation IP-Suisse, qui fait partie du programme Migros.

Icon_Klima

Climat

Moins d’émissions de CO2
En permettant aux vaches de paître beaucoup d’herbe fraîche, plus digeste, on peut abaisser la quantité de méthane émise. Grâce à un affouragement adapté, on a pu réduire celle-ci de 10,5 tonnes l’an passé et ainsi diminuer les émissions de CO2 de 263 tonnes, soit les émissions de 56 maisons individuelles chauffées toute l’année au mazout. Le programme «Lait durable Migros» permet aussi d’allonger l’espérance de vie des bêtes et de réduire l’impact sur l’environnement tout en améliorant la rentabilité. Les courtes distances de transport du fourrage de base, qui vient de Suisse, sont également favorables au climat.

Plus d'articles