Navigation

Dans la salle de bain 

Cinq erreurs en matière de linge de bain

Qu’il soit moelleux ou rêche, le linge de bain peut devenir rapidement un nid de germes. Nous vous expliquons ici ce qu'il faut faire pour que votre serviette ne devienne pas un danger pour votre santé.

Texte Bettina Bendiner
Photos Getty Images
Eine bunte Parade – oder die grösste Keimfalle aller Zeiten. Frottierwäsche hat ihre Tücken. 

Vous changez de linge de bain une fois par semaine? Et vous partagez le linge pour les mains avec toute la famille et les invités? Bonne nouvelle: vous n'êtes pas le seul. Dans les sondages, la plupart des gens répondent par l’affirmative à ces deux questions. La mauvaise nouvelle? Ces deux manières de faire devraient être interdites. Tout comme d’autres drôles d’dées.

1. Méfiez-vous des apparences

Le linge de bain sent bon? Il a l’air propre? Méfiez des apparences. Bactéries, pellicules, sécrétions anales, salivaires et urinaires ou spores de champignons squattent peut-être le tissu. En effet, dans un environnement chauds et humides, les conditions sont remplies pour que se développent de nombreuses présences indésirable – et invisibles!

N'hésitez donc pas à prendre ce conseil d’expert au sérieux: n’utilisez pas plus de trois fois le même linge et laissez le toujours sécher complètement entre les douches ou les bains. Cette règle générale s’applique en toutes situations. Lorsqu’une mauvaise odeur se fait sentir, il est déjà trop tard et la germination est déjà en route. Il est donc préférable de les changer plus souvent, mais au moins tous les trois jours.

2. Des traces peu ragoûtantes

On l’a tous fait: se sécher les mains avec le linge réservé à la douche... Ce qui semble anondin ne l’est pas. Chaque zone du corps mérite son propre tissu, selon les experts. La situation semble particulièrement urgente en ce qui concerne la serviette de bain classique. Une étude de l'Université d'Arizona a montrer la présence de germes fécales sur 90% des serviettes examinées. Ce que personne d’entre nous ne souhaite sur son visage – d’autant plus de la part d'étrangers.

Il est donc préférable de suspendre une serviette fraîche dans la salle de bain avant une visite. Et être un peu plus généreux avec soi-même lors de la distribution des serviettes.

3. Chaud devant

Disons le sans détour: 30 ou 40 degrés pour un linge, c’est trop froid. Les germes (voir point 1) pourraient survivre. Seule une température de 60 degrés peut y mettre fin.

Des lavages plus verts

Par amour pour l’environnement, nos quatre conseils pour un lavage écologique.

4. Soyons égoïstes

Cela part peut-être d’une bonne intention: partager son linge de bain. Est-ce une bonne idée? La réponse est limpide: non! Selon les microbiologistes, le corps peut mieux agir sur ses propres germes. Une fois que les microbes étrangers de la partenaire, du partenaire ou même de toute la colocation se déchaînent, cela peut avoir des conséquences particulièrement désagréables. Dans le pire des cas, le corps répond à ces hôtes supplémentaires indésirables par des furoncles, des infections ou des boutons. C’est pourquoi nous pouvons être vraiment égoïstes en ce qui concerne les linges pour le corps. En cas de besoin, un code couleur peut aider pour retrouver son linge éponge.

5. Il y a sécher et sécher

Celui qui pense avoir tout bon avec des crochets pour serviettes de bain montés de manière improvisée n’est pas encore au bout de ses peines. Si la serviette se plie en séchant, nos amis du point 1 (germes, germes, germes) obtiennent une couveuse supplémentaire. Seule une serviette suspendue de manière aussi lisse que possible peut sécher correctement.

Au passage, cette remarque: ne réutilisez pas les serviettes humides. Seuls les textiles parfaitement secs peuvent être utilisés.

Pour chaque partie du corps

Plus d'articles