Navigation

Entretien avec les hauts responsables Migros

«Que fait un président de ses journées?»

Neuf jeunes talents de Migros ont été chargés de rédiger le rapport annuel 2021. Ils ont rencontré les présidents de Migros pour un entretien et leur ont demandé ce qu’ils ont toujours voulu savoir sur eux.

Texte Benita Vogel
Photos Claudia Link
Mirgros-Chef Fabrice Zumbrunnen stellt sich den Fragen der jungen Migros-Mitarbeitenden. 

Fabrice Zumbrunnen, président de la direction générale FCM, répond aux questions de Giuliano Boz, un apprenti Migros.

Bonjour! Nous sommes ici aujourd’hui dans le studio pour une interview avec nos présidents. Soyez attentifs, ça va être chouette», lancent Zamira Timmermans et Andrej Trifunovic à la caméra.

Ils sont deux des neuf apprentis et stagiaires du groupe Migros qui ont participé à la rédaction du rapport annuel 2021 du groupe Migros. Dans le cadre de la «Reporting Academy», ils ont contribué à adapter le rapport annuel du détaillant afin de le rendre plus attrayant, y compris pour les jeunes. Dans les années à venir, les jeunes talents de Migros devraient l’enrichir d’autres nouveautés. 

Le premier nouveau format produit par les apprentis et les stagiaires a été une interview vidéo avec Ursula Nold et Fabrice Zumbrunnen. Les talents Migros ont demandé à la présidente de l’administration de la Fédération des coopératives Migros (FCM) et au président de la direction générale FCM ce qu’ils ont toujours voulu savoir sur eux et comment s’est déroulé l’exercice 2021. 

Migros Magazine vous en donne un aperçu.

Les questions ont été posées par Mia Moser et Giuliano Boz:

Madame Nold, sincèrement, l’année 2021 a-t-elle été une bonne année pour Migros?
Ursula Nold: Oui, absolument. Nous avons obtenu de très bons résultats.
Fabrice Zumbrunnen: Nos activités en ligne ont assurément à nouveau connu une année exceptionnelle, avec une belle croissance à deux chiffres.
U.N: Nous avons également développé l’offre régionale et renforcé le développement durable. C’est important. Et ce, malgré la crise sanitaire, durant laquelle certains secteurs ont également beaucoup souffert. 

En 2021, Migros a poursuivi sa croissance dans son cœur de métier. Comment décririez-vous concrètement ce dernier? 
F.Z: Le cœur de métier pour nous, ce sont nos activités de commerce de détail, en ligne ou en magasin. Pas seulement les magasins Migros, mais aussi les marchés spécialisés, Migros Online ou Migrolino, Denner, Digitec Galaxus, Ex Libris, etc. Tout cela représente la diversité de Migros.  

Migros occupe la première place. Peut-elle devenir encore plus grande? 
F.Z: Devenir plus grand n’est pas une obsession. Devenir meilleur, plus durable, plus orienté vers le client: telles sont nos motivations. L’important est que Migros reste unique. Et que nous considérions aussi par exemple un engagement fort pour la société comme une priorité.  
U.N: Nous avons l’intention d’être la référence première en matière d’engagement social dans ce pays. Avec le Pour-cent culturel Migros ou encore le Fonds pionnier, nous finançons et soutenons un nombre incroyable de projets. Cela représente environ 160 millions de francs par an, que nous redonnons ainsi à la société suisse.  

Die neun jungen Talente der Migros, die denAuftrag, den Geschäftsbericht der Zukunft zu gestalten. 

Les jeunes talents et leurs mentors. Ensemble, ils ont revisité le rapport annuel Migros.

Dans quelle mesure Migros est-elle une entreprise particulièrement durable? 
F.Z: Le développement durable est une tradition à Migros. C’est un engagement qui est inscrit dans nos statuts.
U.N: Et cela se traduit concrètement par exemple par le fait que nous nous sommes fixé des objectifs très ambitieux en ce qui concerne le climat. En effet, nous voulons atteindre l’objectif «zéro net» à l’horizon 2050 pour l’ensemble du groupe. Et pourquoi se laisser autant de temps? Notre ambition «zéro net» ne concerne pas seulement les produits, mais l’ensemble de la chaîne de création de valeur. 

De quoi êtes-vous particulièrement reconnaissants envers les collaborateurs? 
U.N: J’ai été très touchée par le dévouement dont ont fait preuve les collaborateurs, ainsi que par leur grande flexibilité et leur bon esprit d’équipe au-delà des frontières de l’entreprise. Ils étaient quotidiennement à la disposition de nos clientes et clients.
F.Z: J’ai ressenti partout un engagement incroyable. Garder une attitude positive malgré les difficultés est une chose très importante dans la vie. Nous avons des secteurs qui ont eu le vent en poupe, d’autres ont dû affronter des vents contraires: partout, j’ai perçu la même motivation.  

Si nous regardons vers l’avenir: comment imaginez-vous un magasin Migros dans 30 ans? 
F.Z: La bonne nouvelle, c’est que je suis intimement convaincu que les magasins Migros existeront encore dans trente ans. Les clients souhaitent obtenir toujours plus d’informations, sur les valeurs, l’origine des produits, sur la santé et la durabilité. Toutes ces dimensions joueront probablement aussi un rôle important.  
U.N: Ce dont je suis convaincue, c’est qu’en tant que Migros, nous devons proposer des offres attrayantes, indépendantes des canaux de distribution.  

Et maintenant, nous avons également quelques «questions brûlantes» pour vous: que fait une présidente ou un président de ses journées? 
U.N: Je peux vous dire qu’il y a vraiment beaucoup à faire.
F.Z: Inspirer les collègues.
U.N: Être en contact avec les gens, ce que j’adore faire.  

Mia Moser, Lernende bei der Migros Fachmarkt AG, im Gespräch mit Ursula Nold,  Präsidentin der Verwaltung. Mosers Fazit: «Ich bin eigentlich positiv überrascht von ihr, dass sie so interessiert und locker war».

Mia Moser, apprentie auprès de Migros Fachmarkt SA, en conversation avec Ursula Nold, présidente de l’administration FCM: «Je suis agréablement surprise par l’intérêt dont a fait preuve Madame Nold ainsi que sa décontraction».

Comme présidente ou président de Migros a-t-on droit à des rabais spéciaux ou à davantage de points Cumulus?  
U.N: Non, aucun avantage. Et c’est bien comme ça. 

Vous allez aussi de temps en temps faire vos courses chez Coop?  
F.Z: Non, jamais.    

Êtes-vous plutôt du matin ou du soir?
F.Z: Je suis le plus productif entre 5 heures et 6 heures et demie.
U.N: Définitivement du soir. Me lever à 5 heures du matin ne correspond pas à mon rythme biologique. 

La conclusion des participants a été unanime:

«C’est la première fois que le rapport annuel fait autant plaisir. Les collègues l’ont fait de manière très professionnelle, comme de vrais journalistes. On sent la motivation, on sent l’intérêt, on sent aussi la fierté», a commenté Fabrice Zumbrunnen. Et la présidente de l’administration Ursula Nold de poursuivre: «Je suis fière de ces nouveaux jeunes collègues de Migros. Je trouve cela très impressionnant: l’intérêt, l’engagement...et la façon dont le rapport annuel devient maintenant encore plus dynamique et vivant. Il devient compréhensible et accessible à tous».

Giuliano Boz a déclaré à propos de l’interview avec le président de la direction générale: «La manière décontractée de Monsieur Zumbrunnen a rendu l’entretien très informatif et impressionnant», et Mia Moser de conclure: «Je suis agréablement surprise par l’intérêt dont a fait preuve Madame Nold ainsi que sa décontraction».

Les entretiens en video: report.migros.ch/2021/fr/academy

L’année Migros en chiffres

Le groupe Migros a clôturé l’exercice 2021 avec succès, dépassant le niveau déjà particulièrement élevé de l’année précédente. Il a confirmé sa position de leader inconstesté du commerce de détail suisse. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe a augmenté de 2,3% après ajustement pour atteindre 28 932 milliards de francs. Le commerce de détail en ligne a de nouveau connu une forte croissance et représente désormais plus d’un dixième du chiffre d’affaires du groupe Migros. Le bénéfice du groupe s’est élevé à 668 millions de francs (+20,4%). 

Plus d'articles