Navigation

On en reste bouche bée

Pourquoi bâiller est-il contagieux?

Le bâillement est universel et pourtant peu connu. Tentatives d’explications.

Texte Michael West
Es gibt kaum einen Ort, an dem wir nicht gähnen. (Bild: Getty Images)

Difficile de résister à un bâillement, qui peut survenir n’importe où (photo: Getty Images).

Bâillons-nous car nous sommes fatigués?

Parfois, mais pas toujours. Il peut aussi arriver que l’on bâille sous le coup d’une grande excitation. Cela peut arriver par exemple aux parachutistes débutants qui s’apprêtent à effectuer leur premier saut.

Le bâillement est-il lié à un manque d’oxygène?

Non, selon le neuroscientifique Robert R. Provine, qui a fait respirer à ses étudiants de l’Université américaine du Maryland de l’oxygène pur ou de l’air contenant une proportion plus élevée de dioxyde de carbone. Résultat: il n’y a eu aucune influence sur les bâillements.

Alors, à quoi bon bâiller?

Certains chercheurs pensent que le fait d’ouvrir la bouche et de respirer profondément ventile le cerveau. Cela correspond au bâillement d’excitation: le stress fait monter la température du cerveau, de sorte que l’on a à nouveau besoin de se rafraîchir la tête.

Pourquoi le bâillement est-il contagieux?

Apparemment, le fait de bâiller ensemble a un rapport avec la cohésion d’un couple ou d’un groupe. Plus l’on est proche d’une autre personne, plus l’on est susceptible de se laisser contaminer par son bâillement. Des chercheurs de l’Université de Pise ont démontré ce lien lors d’expériences. Dans le règne animal, le bâillement de groupe est connu chez les primates, les lions, les loups et les chiens.

Le bâillement contagieux existe-t-il aussi entre humains et animaux?

Certains propriétaires de chiens ou de chats se laissent contaminer lorsque leur compagnon à quatre pattes bâille vigoureusement. L’inverse est également vrai: il arrive que les chiens se mettent eux aussi à bâiller lorsque leur maître le fait. Les chiens semblent être la seule espèce animale pour laquelle cette transmission de l’homme à l’animal fonctionne.

Les bâillements fréquents sont-ils révélateurs du caractère d'une personne?

Certains psychologues en sont convaincus. En effet, les personnes dotées d’une forte empathie sont apparemment beaucoup plus susceptibles d’être contaminées lorsque d’autres bâillent de bon cœur.

Le bâillement a-t-il fait l’objet de recherches approfondies?

Non, beaucoup de choses restent mystérieuses à ce sujet. Pourtant, il existe une science qui s’occupe exclusivement du bâillement.

Plus d'articles