Navigation

Animaux

Que faire lorsque son chien a mauvaise haleine?

La mauvaise haleine de votre chien n’est pas une fatalité. Des remèdes existent.

Texte Dr méd. vét. Sybill Langer
312329

Parfois, on préfère que le meilleur ami de l’homme reste à distance... (photo:DR).

Question: «Mon chien a mauvaise haleine. À quoi cela est-il dû? Comment y remédier?»

Réponse: «Il convient tout d’abord de déterminer la cause. Celle-ci peut se situer au niveau de la bouche avec la formation de plaque dentaire, une inflammation ou une infection de la cavité buccale. Il peut aussi s’agir de l’ingestion d’aliments particulièrement odorants, par exemple de poisson. Il arrive aussi que le chien mange les crottes d’un autre chien, d’un chat ou d’un renard.

On peut également être confronté, au niveau de l’estomac, à une inflammation ou une mauvaise digestion. Enfin, il existe des maladies métaboliques telles que l’insuffisance rénale où la bouche de l’animal va sentir l’urée.

Quels remèdes?

En ce qui concerne les remèdes, il convient tout d’abord d’effectuer un contrôle vétérinaire afin d’établir un diagnostic.

La cause numéro un de la mauvaise haleine est le dépôt de tartre. On procédera donc à un assainissement bucco-dentaire. Ce détartrage pourra être suivi de mesures de prévention pour éviter que le problème ne se représente. On recommandera le brossage des dents de l’animal. L’idéal est d’habituer son chien à cette hygiène buccale dès le plus jeune âge. Il existe pour ce faire des brosses à dents, des mousses buccales, des doigtiers pour frotter les dents. L’approche est en effet différente selon la conformation de la gueule. Si toutes les dents d’un labrador sont bien visibles, celles d’un chihuahua sont en revanche plus difficiles d’accès.

Si le chien se laisse difficilement faire, on peut lui donner des lamelles à mâcher composées d’un complexe d’enzymes ou une poudre qui vont contribuer à dissoudre la plaque dentaire. Il existe aussi notamment des croquettes spéciales pour éviter le dépôt de tartre.

Enfin, il faut veiller à ce que l’animal reçoive une alimentation adaptée, cela afin de lui assurer une bonne digestion. Un contrôle vétérinaire régulier est dans tous les cas à conseiller.»

L’experte

Dr méd. vét. Sybill Langer, Cabinet vétérinaire du Grand-Pré Sàrl, chemin du Grand-Pré 3b, 1510 Moudon.

Plus d'articles