Navigation

Retraite

Comment investir mon capital de prévoyance?

À l’heure de la retraite, il est possible de recevoir une partie de son capital de prévoyance en espèces. Mais comment placer cette somme, ainsi que les fonds du 3e pilier ou ceux provenant d’autres sources?

Texte Angela Schweizer*
Wer seine Gelder gut anlegt, kann den Lebensabend in Ruhe geniessen. (Bilder: Getty Images)

Bien investir son argent permet de profiter de ses vieux jours en toute tranquillité (photo: Getty Images).

 

Question: Je vais bientôt prendre ma retraite et je perçois une petite partie de mon capital de prévoyance en espèces. Quelle est la meilleure ­façon d’investir cet argent? 

Réponse: Je suppose que vous avez choisi la répartition entre rente et capital de manière à ce que la rente vous permette de couvrir les dépenses de la vie quotidienne. C’est ce qui est recommandé, car cet argent est garanti jusqu’à la fin de la vie. En effet, c’est la caisse de pension qui continue ­d’assumer le risque de placement.

Parlons maintenant du capital: outre le versement en espèces, vous disposez peut-être encore de fonds provenant de comptes ou polices de libre passage et du pilier 3a. Comme pour tous les placements, il est conseillé de diversifier largement ces fonds afin de limiter les risques, surtout dans le contexte actuel, où les marchés évoluent de manière volatile. Les fonds stratégiques qui regroupent des actions, des placements à taux fixe tels que des obligations d’État ou d’entreprises ainsi que des liquidités sont tout indiqués à cet effet.

L’art d’améliorer ses rentes

Pour améliorer les rentes AVS et CP et générer un revenu supplémentaire, on utilise ce que l’on appelle des plans d’épargne en fonds, dont des parts sont régulièrement vendues, ce qui vous apporte une rente complémentaire flexible. Vous déterminez vous-même le montant des retraits, mais vous n’avez pas non plus l’obligation de retirer des fonds et il n’y a pas de durée fixe. Dans le détail, nous recommandons de répartir les fonds en trois pots:

Voici les trois pots dont vous avez besoin

  1. Un pot dédié à la consommation et que vous utilisez au cours des dix premières années après le ­départ à la retraite. Il sert à compléter votre rente. En raison de l’horizon de placement à court terme, vous ­devriez miser sur la sécurité pour vos placements, avec moins de 25% d’actions.
  2. Un pot de croissance pour plus tard. L’idée est de laisser l’argent sur le compte les premières années, puis de l’utiliser pour la consommation à partir de 75 ans environ. L’horizon de placement plus lointain permet d’augmenter la part d’actions (environ 65%).
  3. L’argent dont vous n’avez pas besoin pour une consommation à court ou moyen terme peut être placé dans un plan d’épargne en fonds ou utilisé pour vos loisirs, déduction faite d’une réserve de base pour les cas d’urgence.

Conseil: pour obtenir une solution adaptée à vos besoins, contactez votre conseillère ou conseiller à la clientèle.

Angie Schweizer, conseillère à la clientèle à la Banque Migros et experte en investissements.

Plus d'articles