Navigation

CoffeeB

«Une telle innovation n’arrive pas tous les jours»

Le patron de Migros, Fabrice Zumbrunnen, est un fan de la première heure de CoffeeB. Il explique pourquoi cette innovation est si spéciale pour lui.

Texte Dinah Leuenberger
« Einen so langen, komplexen und faszinierenden Innovationsprozess habe ich in meiner ganzen Karriere so noch nicht erlebt. «: Fabrice Zumbrunnen zur Lancierung von CoffeeB. (Bild: Torvioll Jashari)

«Le rêve serait que Migros puisse apporter une contribution essentielle à la réduction des déchets de capsules», lance Fabrice Zumbrunnen (photo: Torvioll Jashari).

Fabrice Zumbrunnen, le café a été l’un des premiers produits lancés par Gottlieb Duttweiler dans les camions-magasins Migros. Aujourd’hui, Migros a lancé CoffeeB, le café en capsule sans capsule. Que signifie pour vous cette innovation?

Elle compte beaucoup pour moi et, bien sûr, pour Migros. J’ai ressenti un grand enthousiasme dès les premières discussions internes. Malgré de nombreux points en suspens, il est vite apparu que nous allions mener ce projet à bien, que nous avions foi en lui et que nous étions prêts à investir des forces de travail et du temps. Je n’ai jamais vu un processus d’innovation aussi long, complexe et fascinant de toute ma carrière. 

Pourquoi était-ce si évident?

Parce que cette innovation répondait à tous les critères importants: le café doit bien sûr avoir un goût excellent mais le produit doit être aussi simple d’usage que possible et, bien entendu, il doit être durable. Par rapport aux machines automatiques ou avec porte-filtre, CoffeeB permet d’utiliser moins de café par tasse, ce qui réduit son empreinte écologique d’environ 30 %. Les «Coffee Balls» sont en outre compostables dans le jardin. 

Avec son tourniquet à boules, cette machine rappelle le tirage du loto... vous ne trouvez pas?

De fait, la balle a quelque chose de ludique. Contrairement à la loterie, vous gagnez toujours quelque chose avec les boules de CoffeeB. Pour moi, ces portions de café sphériques ont quelque chose de fascinant... Et c’est très élégant!

Pourquoi, en tant que président de la direction générale de Migros, êtes-vous personnellement très impliqué dans la communication de CoffeeB?

Parce qu’il s’agit de la plus grande innovation de produit de l’histoire de Migros. Je suis extrêmement reconnaissant envers les collègues qui ont travaillé pour ce projet et je suis fier que nous y soyons parvenus. Aussi parce que nous avons des ambitions qui vont bien au-delà de la frontière suisse. Avec CoffeeB, nous avons également montré l’importance de l’innovation pour l’ensemble du groupe Migros. 

Derrière le produit, il y a un long processus de développement et beaucoup de savoir-faire. Combien de temps s’est écoulé entre l’idée initiale et le lancement?

Nous avons investi cinq ans dans la conception de CoffeeB, car il a fallu tout repenser. D’abord la boule de café: une couche de protection à base de plantes la maintient en place, assure sa stabilité et la protège contre la perte d’arômes. Nous avons travaillé très longtemps sur ce point. Le café doit également être manipulé correctement: le goût, le dosage – tout doit être parfait. Ensuite, la machine répond à un processus entièrement nouveau, lui aussi, car elle doit être compatible avec les «Coffee Balls». Enfin, la production de ces dernières nécessite de nouvelles technologies, tant au niveau des produits qu’à celui de la production industrielle. Il s’agissait de défis importants. À la fin, l’ultime réglage consistait à répondre à la question la plus importante: le café a-t-il bon goût? 

Et quelle est la réponse alors?

Oui, il est bon, et même très bon! L’expérience de dégustation est plus intense avec CoffeeB qu’avec d’autres systèmes à capsules. On ne voit et ne sent pas le café uniquement dans la tasse. Avec CoffeeB, vous avez la balle en main. Vous touchez, voyez et humez donc le café avant même qu’il ne soit préparé. Et même après infusion, c’est toujours un produit que vous pouvez utiliser, si vous le souhaitez, comme précieux engrais pour vos plantes. C’est inédit pour un système à capsules et cela ne fait qu’accroître le plaisir du café. 

Tirage au sort

20 machines à café CoffeeB à gagner

Nous tirons au sort 20 machines à café CoffeeB Globe avec des boules de café assorties d’une valeur de 195 francs chacune.

Participation (du 11 au 17 septembre 2022) et conditions de participation sur www.migmag.ch/concours

Quelque 100 000 tonnes de déchets de capsules sont produites chaque année dans le monde. CoffeeB fournit un argument de poids contre ce problème. Seul bémol: il faut acheter une nouvelle machine. Le changement ne nuit-il pas à l’environnement?

Bien sûr, c’est une nouvelle machine sur le marché. La nôtre est composée d’un maximum de matériaux recyclés, elle est modulaire et réparable. Nous observons toutefois que les consommateurs de systèmes à capsules renouvellent leur machine en moyenne tous les quatre ans. Nous voulons avant tout convaincre ceux qui sont sur le point de changer. 

Il y a trente-six ans, Nestlé mettait au point la première capsule de café. Aujourd’hui, avec CoffeeB de Delica, filiale de Migros, voici une autre grande innovation en matière de café que l’on doit à la Suisse... 

Effectivement, c’est impressionnant. Et en même temps, une preuve de l’énorme capacité d’innovation de notre petit pays. 

Pourquoi Migros a-t-elle été la première à réaliser une telle innovation sur le marché du café?

De nombreux éléments entrent certainement en ligne de compte: la volonté, les connaissances, les bonnes personnes. Migros dispose d’un très grand savoir-faire dans le domaine du café et réunit les conditions nécessaires à une telle innovation. L’innovation est ancrée dans notre ADN et cela concerne aussi nos industries. Mais évidemment, un gros coup comme CoffeeB n’arrive pas tous les jours. La chance et le hasard ont également joué un rôle. 

Vous n’avez jamais eu peur d’échouer?

Bien sûr, il y a eu des revers. Mais nous avons toujours cru à la réussite du projet et nous avons beaucoup appris au cours du processus. 

Il est prévu que CoffeeB s’exporte à l’étranger. Où exactement?

Nous avons lancé CoffeeB la semaine dernière en France et en Suisse. L’année prochaine, ce sera au tour de l’Allemagne. Notre objectif à moyen terme est de consolider le produit en Europe. Car les déchets de capsules ne sont pas seulement un problème suisse, mais mondial. Nous sommes donc en discussion avec de nombreux partenaires, qui sont tous enthousiastes. Là encore, je n’ai jamais rien vu de tel. Mais nous devons également tenir compte de nos capacités de production. Nous souhaitons bien sûr les développer, mais cela prend du temps. 

Regardons encore un peu plus loin dans l’avenir: jusqu’où ira CoffeeB?

Le rêve serait que Migros puisse, directement ou indirectement avec des partenaires, apporter une contribution essentielle à la réduction des déchets de capsules. Le chemin est certes très long. Mais ce rêve est très motivant. 

Il existe huit variétés de CoffeeB. Laquelle préférez-vous?

Le ristretto, fort et noir. Ou l’espresso forte comme alternative. 

Que faites-vous des «Coffee Balls» usagées? 

Je les composte dans le jardin, mais on peut aussi les mélanger à la terre des plantes d’intérieur et des herbes de balcon. Par exemple, j’ai remarqué que le basilic poussait bien depuis que je lui ai donné quelques «Coffee Balls» usagées.

Vous prendrez bien une tasse de café?

Quelle quantité de café buvez-vous par jour?

En moyenne, cela représente environ cinq tasses. Mais il peut y en avoir plus de temps en temps. 

 

Vous le préférez noir ou au lait?

Noir.

 

Avec ou sans sucre?

Sans. 

  

Lungo ou ristretto?

Sans aucun doute le ristretto. 

 

Robusta ou arabica?

Cela dépend du café. Il y a des variétés d’arabica qui ont un goût formidable, mais c’est parfois un peu trop doux pour moi. C’est pourquoi je penche plutôt pour le robusta.

L’assortiment CoffeeB

Plus d'articles