Navigation

Les emballages dans le M-Check

Voici à quel point nos emballages sont écologiques

Plutôt un emballage plastique ou papier? Tube alu ou verre? Lorsque vous regardez le rayon du supermarché, vous vous demandez certainement souvent quel est l’emballage le plus écologique pour un produit précis. Avec M-Check, vous le saurez au premier coup d’œil à l’avenir! Car avec Carbotech, les experts en matière de durabilité, nous avons développé un système d’évaluation pour des emballages écologiques. Selon le degré de respect de l’environnement, les emballages de nos marques propres obtiennent jusqu’à cinq étoiles. L’évaluation tient compte de quatre facteurs: le matériau d’emballage, le poids de l’emballage, la part de matériau recyclé et le recyclage après usage.

Parfaitement emballés: nos produits

Le premier produit à être évalué dans le cadre du M-Check concernant l’emballage écologique sont nos pommes de terre Fresca. Les pommes de terre sont conditionnées dans un emballage très léger en papier, qui est recyclable de surcroît: cet emballage décroche la palme avec cinq étoiles.

Est-ce vrai?

On entend de nombreuses affirmations sur le thème des emballages écologiques. Faites notre quiz et trouvez les faits qui sont vrais et ceux qui ne le sont pas.

Quiz

1 / 3 Questions

Les emballages sont toujours des déchets inutiles. Est-ce vrai?

2 / 3 Questions

Les emballages en plastique sont toujours les plus polluants pour l’environnement. Est-ce vrai?

3 / 3 Questions

Tous les emballages qui ne peuvent pas être recyclés sont mauvais pour l’environnement. Est-ce vrai?

Résultat

Questions et réponses: M-Check Emballages

Le thème des emballages écologiques préoccupe notre clientèle depuis longtemps déjà. Ce sont surtout les thèmes des matériaux d’emballage et de leur élimination qui soulèvent souvent des questions: quel emballage est vraiment durable? Qu’est-ce qui protège le mieux le produit? Quel matériau fait l’objet d’un recyclage?

Nous avons introduit le M-Check pour des emballages écologiques afin de créer de la transparence et de faciliter la décision d’achat. Le système d’évaluation est basé sur des données scientifiques, mais facile à comprendre grâce à l’échelle d’évaluation de 1 à 5 étoiles. Et la principale caractéristique du M-Check: il est orienté vers l’avenir.

Le M-Check pour des emballages écologiques évalue à moyen terme tous les emballages des produits de nos marques propres. Cela paraît peu au premier abord, mais c’est beaucoup! Environ 80% de notre assortiment se composent de produits de nos propres marques.

Les emballages de nos produits peuvent recevoir au minimum une étoile et au maximum cinq étoiles. Mais qu’est-ce que cela signifie? Plus un emballage reçoit d’étoiles, plus il est écologique. Les emballages avec cinq étoiles sont donc déjà de vrais artistes en matière d’emballage, alors que les emballages avec une seule étoile disposent encore de forts potentiels en matière d’amélioration: comme c’est le cas, par exemple, dans l’évaluation des hôtels.

La réponse à cette question n’est pas simple. Car le caractère écologique d’un emballage n’est pas UNIQUE. En fonction du produit, les matériaux et leur combinaison diversifiés peuvent s’avérer pertinent en matière d’écologie. Il arrive fréquemment que le bénéfice environnemental d’un emballage, par exemple pour la protection du contenu, soit nettement supérieur à ses effets polluants. Un emballage très léger, même non recyclable, peut, par exemple, constituer une alternative intelligente du point de vue de l’environnement.

Nos étoiles pour des emballages écologiques

Les emballages des produits soulèvent de nombreuses questions en matière de durabilité. Notamment lorsqu’il s’agit du matériau et de son élimination. Grâce au M-Check pour des emballages écologiques, nous créons de la transparence. Une évaluation sous la forme d’étoiles sur un emballage montre à quel point un emballage est écologique sur une échelle de 1 à 5. Ce classement repose sur une méthodologie scientifique que nous avons développée ensemble avec des partenaires externes.

Voici notre méthodologie d’évaluation

Nous évaluons le nombre d’étoiles à attribuer à un emballage sur la base de l’intensité d’emballage et du cycle de l’emballage. L’intensité de l’emballage est déterminée par le poids de ce dernier et du matériau utilisé. En revanche, le cycle de l’emballage est déterminé par la part de matériau recyclé et le recyclage après usage. Pour effectuer l’évaluation, nous rattachons les quatre facteurs à différentes catégories. Ainsi, le facteur Poids de l’emballage comporte cinq catégories qui vont de «très léger» à «très lourd».

M-Check-2-2-Start_Contentaside-4-spaltig_Graph_960x540_FR

Voici la constitution de l’évaluation par étoiles

Les quatre facteurs Poids de l’emballage, Matériau de l’emballage, Part de matériau recyclé et Recyclage après usage sont vérifiés et évalués individuellement. Ensuite, nous effectuons la synthèse des résultats pour l’évaluation globale. Dans ce cadre, les facteurs sont pondérés différemment. Le poids de l’emballage est le facteur qui présente le plus fort impact sur le caractère écologique d’un emballage. C’est la raison pour laquelle il représente la part la plus importante dans le calcul du résultat global.

Poids de l’emballage

Le principe le plus simple est le suivant: plus l’emballage est léger, plus il est écologique! Car le poids de l’emballage influence l’ensemble de la chaîne de création de valeur, de la fabrication à l’élimination en passant par le transport. Le point le plus important en matière de poids de l’emballage est son poids par rapport au produit emballé. C’est le poids relatif et non le poids absolu qui est décisif. Ainsi, un produit identique protégé par des emballages de poids différent ne présente pas le même caractère durable.

Photo avec les points.

Passez sur un point pour en savoir plus.

M-Check-2-2-Start_Hotspot_Material_2160x1215_FR
  1. Verre

    Les bouteilles ou les récipients en verre pèsent en général très lourd par rapport à leur contenu. C’est la raison pour laquelle ils relèvent de la catégorie de poids M-Check «très lourd» (plus de 240 g d’emballage/kg de produit).

  2. Film plastique

    Dans la plupart des cas, les emballages en film plastique pèsent très peu par rapport au produit contenu. On les affecte ainsi à la catégorie de poids M-Check «très léger» (jusqu’à 30 g d’emballage/kg de produit).

Matériau de l’emballage

Le plastique est méchant, le papier est gentil: peut-on dire cela aussi facilement? Un point est clair: les matériaux d’emballage différents polluent diversement l’environnement. Le plastique conventionnel, par exemple, est fabriqué à partir du pétrole, et ainsi avec une matière première non renouvelable. Le papier, en revanche, se compose de matières premières renouvelables. Avec le M-Check, nous évaluons les matériaux sur le fondement de leur empreinte écologique et les affectons aux cinq catégories de «très réduite» à «très élevée». Ces catégories de matériaux se basent sur des résultats d’écobilans et sur des unités de charge écologique (UCE), sans tenir compte du poids de l’emballage effectif.

Photo avec les points.

Passez sur un point pour en savoir plus.

M-Check-2-2-Start_Hotspot_Gewicht_2160x1215_FR
  1. Aluminium

    La fabrication de l’aluminium nécessite beaucoup d’énergie. C’est la raison pour laquelle le matériau présente une empreinte écologique élevée de plus de 16 000 UCE/kg et il est affecté à la catégorie de matériau «très élevée».

  2. PET

    Grâce à son empreinte écologique de 4001 à 8000 UCE/kg, la matière synthétique PET peut être affectée à la catégorie «moyenne».

  3. Carton

    Le carton est produit à base de matières premières renouvelables. Cet avantage se reflète dans l’empreinte écologique inférieure à 2000 UCE/kg. Le matériau est ainsi affecté à la catégorie «très basse».

Part de matériau recyclé

Nouveau matériau ou matériau recyclé: qu’y a-t-il dans l’emballage? Un emballage fabriqué avec un matériau recyclé permet d’économiser de matières premières. De nombreux emballages en PET, en carton, en papier, en aluminium et en verre sont déjà des artistes en matière de cycle et se composent jusqu’à 100% de matériau recyclé. Pour effectuer l’évaluation M-Check, nous avons regardé cette part de matériau recyclé par produit d’un peu plus près. La répartition se fait en cinq catégories, de «nul» à «très élevée».

Photo avec les points.

Passez sur un point pour en savoir plus.

M-Check-2-2-Start_Hotspot_Recycling_2160x1215_FR
  1. Film plastique

    Avec moins de 1% de matériau recyclé, le film plastique relève de la catégorie «nul». Cela a surtout de motifs techniques. Le traitement des matériaux recyclés n’est pas encore allé aussi loin ici.

  2. Carton

    Dans la plupart des emballages en carton, les matériaux de recyclage peuvent aller jusqu’à une part de 50 à 75%. Le carton correspond ainsi à la catégorie «élevée».

  3. Bouteilles en verre et PET

    Les bouteilles en verre et en PET s’imposent dans le domaine du matériau recyclé! Avec un part possible de matériau recyclé de plus de 75%, elles peuvent être affectées à la catégorie «très élevée».

Recyclage après usage

Qu’advient-il des emballages après leur utilisation? Sont-ils recyclés ou incinérés? Ces critères sont décisifs pour les évaluations dans M-Check. Nous vérifions donc combien de pour cent de l’emballage produit correspondant sont recyclés après usage et les classons dans cinq catégories allant de «nul» à «très élevé». Le principe est le suivant: pour assurer un recyclage pertinent et atteindre un taux de recyclage élevé, il faut un système de recyclage au niveau national, un taux de retours et de recyclage élevé ainsi qu’une bonne qualité du matériau recyclé.

Photo avec les points.

Passez sur un point pour en savoir plus.

M-Check-2-2-Start_Hotspot_Recyclat_2160x1215_FR
  1. Film plastique

    Pour les matériaux composites (plastique à partir de différentes matières synthétiques), il n’existe pas encore de recyclage au niveau national. C’est pratiquement impossible sous l’aspect technique. Le film plastique relève ainsi de la catégorie «nul» (taux de recyclage < 1%).

  2. Bouteilles PE

    Le circuit de recyclage des bouteilles PE fonctionne déjà très bien. Une partie des bouteilles est collectée et recyclée. C’est la raison pour laquelle on doit les affecter à la catégorie «moyen» (taux de recyclage de 20 à 25%).

  3. Bouteilles en verre et PET

    Les bouteilles en verre et PET relèvent de la catégorie «très élevé» (taux de recyclage supérieur à 75%). Grâce aux nombreux points de collecte et un processus de recyclage de qualité technique, ce sont de vrais artistes du recyclage.

M-Check-2-2-Start_Contentaside-4-spaltig_Collaboration_960x540

Nos partenaires scientifiques

Ensemble, ce sera plus durable! C’est la raison pour laquelle nous avons impliqué d’autres experts pour la conception scientifique de notre M-Check pour un emballage écologique. La société de conseil en matière d’environnement et de durabilité Carbotech AG a réalisé le système d’évaluation basé sur l’écologie du M-Check. Le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) s’est chargé de l’assurance qualité.

Questions et réponses: M-Check Emballages

Avec le M-Check Emballages écologiques, on analyse et évalue plus précisément quatre facteurs différents: le matériau de l’emballage, le poids de l’emballage, la part de matériau recyclé et le recyclage après usage. Les deux premiers facteurs constituent l’intensité de l’emballage. Ici, on examine essentiellement le rapport de poids entre l’emballage et le contenu emballé. Les deux derniers facteurs constituent le cycle de l’emballage. Ici, on examine donc de manière plus précise si l’emballage se compose de matériau recyclé ou s’il peut une nouvelle fois être recyclé après élimination.

Les facteurs Fonction de protection, Transport, Déchets sauvages, Migration et Usages multiples ne sont pas pris en compte pour l’évaluation de l’emballage. D’une part, parce que les emballages utilisés à l’heure actuelle sont souvent déjà soumis à diverses exigences écologiques minimales. D’autre part, parce que les critères pour l’évaluation sont peu pertinents ou n’ont pas de base scientifique.

Chacun des quatre facteurs Matériau de l’emballage, Poids de l’emballage, Part de matériau recyclé ou Recyclage après usage comporte cinq catégories. Ainsi, pour le facteur Poids, on effectue la distinction entre «très léger» à «très lourd» ou de «nul» à «très élevée» pour la part de recyclage. Toutes les classifications ont naturellement des valeurs limites précises. Ensuite, les différentes évaluations font l’objet d’une synthèse sous la forme d’une évaluation globale entre 1 et 5 étoiles. La pondération est différente: la catégorie Poids de l’emballage représente la part la plus importante avec 62,5%. Les autres catégories intègrent l’évaluation à concurrence de 12,5% chacune.

Pour vous, comme pour nous, il est impératif que le M-Check pour des emballages écologiques soit basé sur la science. C’est la raison pour laquelle nous avons collaboré avec un grand nombre d’experts. La société de conseil pour l’environnement et la durabilité Carbotech AG s’est ainsi assurée que le système d’évaluation répondait aux exigences écologiques et scientifiques. Le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) s’est, quant à lui, chargé de l’assurance qualité.

Nos avancées en matière d’emballages

Oekologische-Verpackungen_Page-Linking_480x480

Emballages écologiques

Plastik-Tipps-PageTeaser-480x480

Les déchets au quotidien: conseils et astuces

Collage avec les photos suivantes: 1. Un collaborateur de Migros qui place des yogourts en rayon; 2. Une ampoule; 3. Trois fleurs jaunes devant un camion Migros; 4. Des panneaux solaires sur le toit d’un bâtiment Migros.

Nos objectifs climatiques

Ce qui nous importe aussi