Navigation

La bière Migros arrive

Une bonne raison pour trinquer, quoi qu’il arrive.

Le 4 juin, les coopératrices et coopérateurs de Migros décideront si à l’avenir Migros pourra vendre de l’alcool, et dans quelles coopératives. Nos deux variétés de bière reflètent le symbole de cette votation extraordinaire. En fonction du résultat de ce scrutin, vous retrouverez dès 2023 la bière Migros avec alcool ou sans alcool dans les rayons de votre Migros.

La décision revient aux coopératrices et aux coopérateurs

flaschen-parallax-freisteller
  • 1_orange_made@3x

    De quoi s’agit-il?

    Depuis près d’un siècle, la vente de bière, vin et spiritueux est interdite dans les filiales des coopératives Migros. Dans le cadre de la votation à venir, les coopérateurs et coopératrices de Migros ont aujourd’hui la possibilité de changer cela dans leur coopérative régionale. Si au moins deux tiers des votes sont en faveur du Oui, alors Migros proposera à l’avenir des boissons alcoolisées dans ses magasins, ses Restaurants et Take Away. Si la majorité des deux tiers n’est pas atteinte, rien ne changera. En revanche, il n’est pas question de lever l’interdiction de vente du tabac, qui restera en vigueur quoi qu’il arrive.

  • 2_brown_made@3x

    Comment voter?

    La totalité des 2,3 millions de membres des dix coopératives régionales Migros est habilitée à voter. Leur coopérative leur enverra début mai les documents à leur domicile. Dès lors, ils et elles pourront voter, par courrier postal ou en personne, dans l’une des filiales de leur coopérative, à partir du 16 mai. Ils et elles devront voter au plus tard le samedi 4 juin (le cachet de la poste faisant foi) pour que leur voix soit comptabilisée.

  • 3_orange_made@3x

    Que se passera-t-il ensuite?

    À partir du 7 juin, le décompte des bulletins de vote reçus sera effectué, puis vérifié et confirmé par un organe de révision. Migros annoncera probablement le résultat à la mi-juin 2022, dans le Migros Magazine et en ligne. En l’absence de la majorité nécessaire dans une coopérative pour autoriser la vente d’alcool, rien ne changera dans cette coopérative. Si la majorité des votantes et votants d’une coopérative se prononce en faveur de la vente d’alcool, les statuts modifiés entreront en vigueur le 1er juillet 2022. Le cas échéant, l'alcool sera alors probablement intégré à l’offre en 2023.

Brochure sur la votation

Brochure sur la votation (Société coopérative Migros Genève)

Avec ou sans alcool: la bière Migros

En juin, la Suisse décidera si Migros est autorisée ou non à vendre de l’alcool dans ses filiales et votera également pour la bière que Migros proposera dans ses rayons. Car bière il y aura, quelle qu’en soit la version. En fonction des résultats obtenus dans votre coopérative, vous trouverez bientôt dans votre filiale la version OUI avec alcool ou NON sans alcool.

Voilà de quoi réjouir d’ores et déjà tout le monde et ce, quelle que soit l’issue du vote. À votre santé!

anstossen_white_1@3x

Une bonne raison pour trinquer

Le 4 juin, le vote déterminera non seulement si Migros pourra ou non vendre de l’alcool dans ses filiales à l’avenir, mais quelle bière Migros proposera dans ses rayons. Car notre bière sera lancée d’une façon ou d’une autre: selon le résultat du vote, vous trouverez bientôt dans votre filiale la version OUI avec alcool ou NON sans alcool. Ainsi, quoi qu’il en soit, vous pourrez bientôt savourer notre première bière Migros!

demokratie

Avec ou sans

Le sort de la bière Migros est directement tributaire des votes exprimés dans chacune des coopératives. Cela signifie qu’il appartient aux coopérateurs et aux coopératrices de chaque région de décider s’ils et elles souhaitent voir arriver la version OUI avec alcool ou NON sans alcool. En d’autres mots: c’est vous qui décidez.

MItHilfegebraut

Brassée par des experts

La bière que Migros proposera est encore un secret. Un secret tellement bien gardé que nous ne le connaissons pas encore nous-mêmes. En collaboration avec une brasserie traditionnelle suisse, nous élaborerons une recette de bière Migros sans alcool, ou avec alcool le cas échéant. Ou encore deux recettes, si le résultat devait différer d’une coopérative à l’autre. Nous avons de très hautes exigences de qualité pour tous nos produits, et la nouvelle bière ne dérogera pas à ce principe: elle sera donc délicieuse!

«Oui» ou «Non», explication en 47 secondes

Interdiction de la vente d’alcool: historique

L’interdiction de vendre de l’alcool à Migros existe depuis 1928. Afin de promouvoir la santé publique et de lutter contre «le tout-puissant secteur de l’alcool», le fondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler, avait décidé de ne pas en vendre dans les filiales de Migros. À une époque marquée par les «effets dévastateurs de la consommation d’alcool», il voulait préserver les gens d’une pauvreté qui était également due aux abus de boisson.

Quand Migros commença à s’implanter en Suisse romande, dans les années 1940, la question de la vente de vin se posa dans les nouvelles coopératives régionales. En 1948, une votation nationale fut organisée et une courte majorité de coopérateurs et des coopératrices s’exprima contre la vente de vin. En dépit de cela, l’interdiction de vendre de l’alcool a toujours suscité la controverse. Gottlieb Duttweiler a lui-même parfois douté de cette décision, au point d’exprimer un jour à haute voix ses réflexions sur la vente de vin, lors d’une interview.

En 1983, neuf des dix coopératives (à l’exception de Genève) ont formellement inscrit l’interdiction de vendre de l’alcool dans leurs statuts et contrats. C’est précisément au sujet de ces fondements juridiques que les coopératrices ou coopérateurs de Migros se prononceront le 4 juin.

Gottfried Duttweiler

Calendrier de la votation sur l’alcool

Calender_Icon_check

Été 2021

Cinq délégué-es Migros demandent une votation générale sur la vente d’alcool dans les filiales de Migros.

Calender_Icon_check

Novembre 2021

L’assemblée des délégué-es de Migros s’exprime en faveur de la votation, à 85 voix contre 22. Continuer à lire ici.

Calender_Icon_check

Décembre 2021

Les dix comités coopératifs régionaux approuvent une votation dans leur secteur. Continuer à lire ici.

Pour et contre

Voici les arguments des partisan-es et des adversaires de la vente d’alcool.

Buehne_OUINON_Befuerworter_01

... les besoins de la clientèle: elle préfère faire toutes ses courses au même endroit. Beaucoup aimeraient pouvoir acheter de l’alcool à Migros, sans devoir faire des détours inutiles dans d’autres enseignes. 

le changement d’époque: l’interdiction de la vente d’alcool, il y a près d’un siècle, s’inscrivait dans un contexte social bien différent du nôtre. Les temps ont changé et de nos jours, cette interdiction n’a plus de raison d’être. Du reste, «Dutti» lui-même était ouvert à l’idée de la vente d’alcool et avait organisé une votation sur la vente de vin en 1948.

... la responsabilité: en tant qu’entreprise responsable, Migros proposerait ses boissons alcoolisées avec discernement et en tenant compte des spécificités de chaque région.

... le plaisir: de nos jours, l’alcool est généralement consommé avec modération, et non comme il y a un siècle, quand il n’y avait pas d’assurances sociales. Aujourd’hui, cette interdiction fait l’effet d’une infantilisation de la clientèle.

... la crédibilité: le groupe Migros vend d’ores et déjà de l’alcool dans son supermarché en ligne, chez Denner et chez migrolino. La présence de boissons alcoolisées dans ses propres magasins est donc logique et cohérente.

... la concurrence: en se privant de vendre de l’alcool, Migros est désavantagée par rapport aux autres détaillants suisses et étrangers qui proposent un assortiment très complet à leur clientèle, y compris de boissons alcoolisées.

Buehne_OUINON_Gegner_01

... l’identité: de nombreuses personnes s’identifient à Migros justement parce qu’elle ne vend pas d’alcool. En vendant de l’alcool, Migros renoncerait à sa position unique en son genre et ressemblerait de plus en plus à n’importe quelle autre entreprise.

... la tradition: si Migros se met à vendre de l’alcool, elle ne respectera plus la volonté de son fondateur, Gottlieb Duttweiler, qui a introduit l’interdiction en 1928.

... le risque de dépendance: en élargissant l’offre de boissons alcoolisées en Suisse, on encourage la consommation d’alcool et on accroît du même coup les risques pour la santé de la population. Les filiales des coopératives Migros sont le seul endroit où les personnes alcooliques ou abstinentes peuvent encore faire leurs courses sans être tentées d’acheter de l’alcool.

... l’offre actuelle de Migros: Migros offre suffisamment de possibilités d’acheter des boissons alcoolisées en dehors de ses propres points de vente, par exemple chez Denner ou migrolino et sur Migros Online.

... la recherche de profit: la vente d’alcool n’est qu’un moyen pour Migros d’augmenter son chiffre d’affaires, comme le font de nombreuses autres entreprises.

l’assortiment: si l’on ajoute à l’assortiment des boissons alcoolisées, il restera moins de place pour les autres produits, dans les filiales de petite taille.

Les recommandations de vote des coopératives Migros

Dans chacune des 10 coopératives régionales Migros, le comité coopératif et l'administration donnent chacun une recommandation de vote aux coopératrices et coopérateurs. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Vous trouverez ici des photos de bière Migros en téléchargement libre.

Devenir coopérateur ou coopératrice de la communauté Migros.