Navigation

31.05.2023 - Communiqués de presse Selon gfs, la Suisse est prête pour la location d'appareils électroniques – la filiale de Migros Yuno lui offre une solution

Zurich - 38% des Suisses et Suissesses ont déjà regretté au moins une fois l’achat d’un appareil électronique de divertissement. En outre, des millions de smartphones, ordinateurs portables, et autres, traînent, intacts mais non utilisés, dans nos tiroirs. Telles sont les conclusions d’une récente étude de gfs-zürich. Pour y remédier, Yuno, le tout premier loueur d’électronique de divertissement de Suisse, propose un modèle d’abonnement qui devrait répondre à une tendance croissante puisque, selon l’étude, près de 40% des personnes interrogées voient d’un bon œil la location de ce type d’équipement.

D’après cette enquête, le principal critère de choix, pour la location d’appareils électroniques, est l’inclusion d’un service de réparation et d’assurance en cas de dommage. Le désir de «faire un geste pour l’environnement» et la flexibilité d’utilisation de différents appareils sur une certaine période entrent aussi en ligne de compte. L’aspect développement durable est plus important pour les femmes que pour les hommes. Globalement, l’âge des personnes sondées joue un rôle: tous les critères comptent davantage pour les plus jeunes. En moyenne, 39% des personnes sont disposées à louer – davantage de femmes (44%) que d’hommes (34%).

Telles sont les conclusions de l’enquête en ligne représentative conduite en avril 2023 par gfs-zürich sur le comportement d’utilisation des appareils électroniques de divertissement et l’opinion concernant la location de ces articles. Menée sur mandat de Yuno, une start-up Migros, cette étude portait sur 1004 personnes de Suisse romande et alémanique.

Une forte croissance dès le départ
«En Suisse, Yuno est le premier prestataire d’électronique de divertissement à proposer un abonnement. Nous avons perçu d’emblée le potentiel très prometteur de ce modèle. Les résultats de l’étude et la croissance positive continue de Yuno depuis le départ le confirment aujourd’hui noir sur blanc», a déclaré Lorenz Lüchinger, CEO de Sparrow Ventures, la société de capital-risque et de capital-développement du groupe Migros. Conçue en décembre 2021 en tant que projet pilote de Sparrow Ventures, l’incubateur d’innovations Migros, Yuno a été lancée sur le marché en mai 2022. Depuis lors, le nombre de contrats en cours a été multiplié par dix. «Je me réjouis que nous puissions, par un nouveau financement de croissance, une direction renforcée et une équipe plus nombreuse, encourager le développement de ce projet», poursuit Lüchinger.

De nombreux projets pour l’avenir
Adrien Stamm, l’un des cofondateurs de Yuno, occupe la fonction de CEO. «Notre intention est de proposer à la population suisse une alternative à l’achat qui soit durable et souple», déclare-t-il. Avec ses trois collègues de la direction – Fabian Herrmann, CCO, Alessandro Tedschi, CPO et Wolfgang Schmidt-Ulm dos Santos, COO – et onze autres collaborateurs et collaboratrices, il compte utiliser la récente injection de fonds pour améliorer le service, en développant le portefeuille et en optimisant l’expérience clientèle. «Son autre priorité: augmenter la notoriété de la marque. L’expansion en Suisse romande est également envisagée», indique Adrian Stamm. 

Un geste pour l’économie circulaire
Le modèle d’abonnement de Yuno remplit tous les critères de location jugés importants par les personnes sondées: l’entreprise séduit donc par des contrats à durée flexible et une assurance en cas de dommage. En outre, un service de maintenance et de réparation est inclus dans le prix de l’abonnement mensuel.

Par ailleurs, l’offre répond aux critères du développement durable. En changeant d’utilisateurs et d’utilisatrices, téléphones portables, tablettes et appareils photos s’inscrivent dans une économie circulaire, qui réduit les déchets électroniques. Le concept élaboré par Yuno contribue à éviter que des appareils inutilisés, mais en état de marche, soient oubliés au fond d’un tiroir. Selon l’étude de gfs-Zurich, chaque personne en Suisse aurait en moyenne chez elle au moins quatre appareils laissés à l’abandon. Un service de maintenance et de réparation professionnel et régulier peut augmenter la durée de vie des produits et permettre aux utilisateurs et utilisatrices d’en profiter plus longtemps.