Migros renforce son cœur de métier et cherche de nou...

Migros renforce son cœur de métier et cherche de nouveaux propriétaires pour Hotelplan Group et le Mibelle Group

Le groupe Migros entend augmenter l’attractivité de son cœur de métier pour la clientèle tout en ciblant ses activités sur les domaines qui lui permettront d’asseoir sa réussite future. Sur les cinq prochaines années, le détaillant investira plus de huit milliards de francs au profit de sa clientèle, notamment dans des baisses de prix et de nouveaux concepts de magasins. Parallèlement, Migros se séparera des entreprises qui ne correspondent plus à la stratégie du groupe. Elle cherche donc de nouveaux propriétaires appropriés pour Hotelplan Group et le Mibelle Group. Migros s'efforce également de trouver des solutions d’avenir pour ses marchés spécialisés. Les processus de vente engagés n’auront aucun impact sur la clientèle et les partenaires commerciaux et la continuité de l’exploitation sera assurée sans changement.

Date
Format
Communiqué de presse

Dans le cadre de la stratégie de groupe adoptée en 2021, Migros a décidé de miser à l’avenir systématiquement sur les domaines d’activité du commerce de détail (alimentation et «Non Food»), des services financiers (Banque Migros) et de la santé (groupe Medbase). En se concentrant sur son cœur de métier, Migros entend consolider sa position de numéro 1 du commerce de détail suisse. Dans le commerce de détail, elle veut convaincre ses clientes et clients par des prix attrayants, une qualité et un service d’excellence ainsi que par des assortiments variés pour tous les budgets. Migros prévoit ainsi d’investir environ huit milliards de francs sur les cinq prochaines années dans la place économique suisse, mais aussi dans des baisses de prix pour ses clientes et clients. Outre les investissements dans les supermarchés Migros, l’accent sera mis sur l’introduction d’un nouveau concept de magasin pour Denner, le renforcement de l’efficacité des processus logistiques chez Denner et Digitec Galaxus, le développement du commerce en ligne ainsi que sur la profitabilité et l’orientation clientèle des entreprises de production de Migros Industrie.

Dans le cadre du recentrage stratégique, le portefeuille du groupe Migros a été passé au crible. Il s’est avéré que Migros n’était plus dans tous les cas la propriétaire adaptée dans une perspective d’avenir et que certaines sociétés filiales auraient de meilleures chances de succès en dehors du groupe. En conséquence, l’administration de la Fédération des coopératives Migros (FCM) a décidé jeudi (1er février 2024) d’engager un processus de vente pour Hotelplan Group et le Mibelle Group. «Il nous tient beaucoup à cœur que ces entreprises connaissent un avenir prospère. Comme Migros n’est plus pour elles la propriétaire idéale du fait de son recentrage stratégique, nous entendons chercher avec soin des acheteurs appropriés. Nous recherchons de manière ciblée de nouveaux propriétaires qui disposent d’une assise solide pour assurer le succès futur de ces entreprises», explique Mario Irminger, président de la direction générale de la FCM.

Ces deux sociétés poursuivront leurs activités comme à l’accoutumée. De même, rien ne changera pour la clientèle et les partenaires commerciaux. La continuité de l’exploitation sera assurée et les marques ne seront pas impactées par la situation. Migros s’en porte garante.

Hotelplan Group: la taille, un facteur décisif dans l’industrie du tourisme  
Le centre de gravité de l’industrie du tourisme s'est déplacé vers des voyagistes de très grande dimension et d’envergure internationale ou bien spécialisés, pour lesquels la taille est un facteur décisif. Si Hotelplan Group est le plus grand voyagiste de Suisse, il conserve une taille relativement modeste à l’échelle mondiale. Les synergies avec le cœur de métier du groupe Migros sont limitées. Même la mission que s’était donnée Gottlieb Duttweiler en 1935 d’«aider une hôtellerie suisse proche de l'effondrement et [de] permettre à tout un chacun de partir en vacances» est aujourd’hui remplie de façon parfaitement satisfaisante par bien d’autres prestataires. Après avoir profité de la pandémie pour se positionner avec encore plus de succès, Hotelplan Group a réalisé des résultats records en 2022 et 2023. Migros estime toutefois que l’entreprise bénéficiera de perspectives de croissance encore meilleures avec un nouveau propriétaire.

Mibelle Group: un volume d’affaires toujours plus élevé à l’international  
Actives dans les domaines Personal Care & Beauty, Home Care et Nutrition, les entreprises du Mibelle Group connaissent un grand succès à l’international. Les activités à l’étranger représentent aujourd’hui environ 70% de son chiffre d’affaires. Le lien avec le cœur de métier de Migros en Suisse est de plus en plus ténu. Le Mibelle Group fabrique certes de nombreux produits pour les supermarchés Migros, mais en petite quantité par rapport aux ventes mondiales. Issu du giron de Migros, le Mibelle Group a développé une identité propre, de sorte que les points communs et les synergies entre Migros et Mibelle sont aujourd’hui moins nombreux. C’est pourquoi Migros estime que les perspectives de croissance du Mibelle Group seront meilleures avec un nouveau propriétaire. Après le rachat, les marques propres de Migros que la clientèle apprécie, comme les produits de soin «I am» ou le liquide vaisselle «Handy», continueront d’être vendues à Migros, fabriquées par le nouveau propriétaire du Mibelle Group ou par des fournisseurs tiers.

Les marchés spécialisés Bike World, Do it + Garden, melectronics, Micasa, OBI et SportX sous pression  
Avec la forte croissance continue du commerce en ligne, le chiffre d’affaires dans le commerce stationnaire non alimentaire est de plus en plus sous pression, un phénomène auquel la pandémie de coronavirus a mis un puissant coup d’accélérateur. Après une analyse approfondie, le conseil d’administration de Migros Fachmarkt AG a décidé de lancer des processus de vente pour les marchés spécialisés SportX et melectronics afin de rechercher des propriétaires plus adaptés en dehors du groupe Migros. Les quatre formats restants feront l’objet d’un examen approfondi. La structure actuelle avec plusieurs exploitants empêche de gérer de manière optimale les différents marchés spécialisés.

Des processus de vente sans impact sur la clientèle  
Migros consacrera beaucoup de soin et d’attention aux processus de vente. Ceux-ci prendront donc un certain temps, particulièrement dans le cas d’Hotelplan Group ou du Mibelle Group. Pour la clientèle, rien ne changera durant cette période; la poursuite normale de l’exploitation sera assurée. Migros s’en porte garante. De même, aucun changement majeur n’est à prévoir pour les collaborateurs et collaboratrices des entreprises concernées pendant le processus de vente.

Jusqu’à 1500 postes supprimés: soutien aux collaborateurs et collaboratrices concerné-es  
Du fait du recentrage stratégique du groupe Migros, une suppression d’emplois, touchant jusqu’à 1500 postes à temps plein, sera malheureusement inévitable. Les décisions correspondantes seront prises sous réserve de l'issue de la consultation préalable, prescrite par la loi, des représentant-es des employé-es. En sa qualité d’employeur social, Migros assumera ses responsabilités et mettra tout en œuvre pour éviter autant que possible les licenciements et soutenir activement les collaborateurs et collaboratrices concerné-es dans la recherche d’un nouvel emploi au sein ou en dehors du groupe Migros. Rien que dans le groupe Migros, environ 1400 postes sont actuellement à pourvoir; on recherche partout ardemment de la main d’œuvre et du personnel qualifié. En outre, une partie des suppressions de postes pourra être compensée par le turn-over naturel au sein du groupe. Bestsmile devrait voir quant à elle la suppression de 40 postes. Afin de conserver sa position de leader sur le marché de la correction dentaire en Suisse, l’entreprise a prévu une restructuration qui rendra nécessaire la fermeture de neuf sites.

Un résultat opérationnel grevé de 500 millions de francs  
Dans le cadre de l’examen en cours du portefeuille, le groupe Migros a constaté un besoin de correction de valeur d’environ 500 millions de francs. Celui-ci résulte d’une baisse de la valeur au bilan d’immeubles logistiques, de projets informatiques et de divers autres actifs consécutive à l’évolution des conditions du marché. Ces corrections de valeur sont venues grever le résultat de l’entreprise de l’année 2023. Le groupe Migros pourra malgré tout présenter un résultat positif pour l’exercice écoulé.

Le compte rendu détaillé sur le résultat annuel aura lieu à l’occasion de la conférence des médias sur le bilan de la FCM qui se tiendra le mardi 26 mars 2024.

Vous trouverez la présentation relative à la rencontre avec les médias ici.

Contact