Flotte de camions de la coopérative Migros de Zurich

Logistique

Un transport écologique

Une flotte plus verte et un recours accru au rail pour un transport de marchandises qui ménage la nature.

De
Janine Radlingmayr
Date
Format
Que faisons-nous?

Le transport de nos marchandises? Aussi respectueux de l’environnement que possible. Entreprise soucieuse de l’environnement, Migros favorise le rail depuis des décennies pour son bilan carbone qui est bien meilleur que celui du transport routier. Les produits quittent donc les industries Migros et centres de distribution nationaux de préférence par le rail pour arriver aux centrales d’exploitation régionales. De là sont organisées de courtes tournées en camion pour approvisionner les différents points de vente.

Des combinaisons intelligentes.

Pour associer intelligemment le rail à la route, Migros mise aussi sur le transport combiné non accompagné (TCNA). Les marchandises sont transportées en train, dans des caisses mobiles ou semi-remorques, sur le tronçon le plus long, et ce n’est que sur les premiers et les derniers kilomètres que leur transport est assuré par des camions peu polluants. C’est ainsi que sont approvisionnés les points de vente non reliés au réseau ferroviaire.

Nous acheminons proprement.

Notre but: réduire les émissions de CO2 du fret routier de 70% d’ici 2030. C’est un objectif ambitieux, à la hauteur de l’importance que revêt pour nous la protection du climat. Voilà pourquoi nous nous sommes engagés à atteindre ces objectifs, compatibles avec l’accord de Paris sur le climat. Pour ce faire, nous coopérons avec des institutions de recherche, soutenons des projets d’avenir et travaillons en permanence à la réduction des émissions de la flotte de camions. «Nous allons réduire de manière drastique nos émissions de CO2», affirme Rainer Deutschmann, Responsable Sécurité et trafic à Migros.

Migros développe une flotte de camions fonctionnant au biogaz, à l’électricité et à l’hydrogène pour une pollution au CO2 en 2030 réduite de 70% par rapport à 2019, soit 15 000 tonnes de CO2 en moins par an. En collaboration avec le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa), nous alimentons les camions avec des carburants tels que l’électricité, l’hydrogène ou le biogaz suisse, en testant la consommation d’énergie et les émissions de CO2.

Nous pensons différemment

Pour un transport routier le plus respectueux possible de l’environnement, nos dix coopératives régionales disposent de leur propre flotte de véhicules à faibles émissions. Une grande partie des 500 camions répondent à la dernière norme d’émissions EURO-6, car nous voulons réduire continuellement nos émissions de CO2. Ce qu’il faut pour y parvenir? C’est simple: une planification intelligente, un style de conduite économe en carburant et l’utilisation de technologies de propulsion et de carburants alternatifs tels que l’électricité, l’hydrogène, le biogaz et le biodiesel. Mais cela ne s’applique pas seulement à nos véhicules. Nous souhaitons également promouvoir notre vision auprès de nos partenaires de transport externes.

Une fierté assumée

Nous avons développé un outil numérique avec le Laboratoire fédéral suisse d’essai des matériaux et de recherche (Empa). Celui-ci permet d’analyser de manière détaillée la consommation d’énergie et les émissions de CO2 de nos camions. Nous acquérons également des connaissances sur le type de propulsion le mieux adapté à tel ou tel itinéraire.