Éplucher la banane en partant du bas

Développement durable

Pourquoi vous devriez éplucher les bananes en partant du bas

Jusqu’à présent, vous avez toujours épluché les bananes à partir de la tige. Pourquoi c’est exactement l’inverse qu’il faudrait faire et quels mythes sur les bananes ne sont pas fondés.

De
Edita Dizdar, Nina Huber
Date
Format
Conseil

Il est préférable d’ouvrir une banane par le bas, c’est-à-dire là où il n’y a pas de tige.

Vrai. Il est beaucoup plus pratique d’éplucher la banane à l’envers, c’est-à-dire du côté opposé de la tige. Ainsi, premièrement, elle ne sera pas écrasée et, deuxièmement, les fils resteront attachés à la peau. Et vous pourrez facilement tenir votre banane par la tige. C’est ce que font les singes. À vous de jouer!

Il faut laver les bananes avant de les éplucher

Vrai. Sur la peau de la banane se trouvent des saletés et des microbes que vous pouvez transmettre au fruit si vous touchez d’abord la peau, puis la chair. C’est aussi le cas si vous coupez la banane avec un couteau à travers la peau, puis la chair. Il faut donc toujours commencer par bien rincer la banane à l’eau claire. Cela ne permet pas d’éliminer totalement tous les germes, mais la majeure partie des microbes partiront.

Manger des bananes soulage les courbatures

Faux. Les courbatures sont de petites déchirures dans les fibres musculaires, dues à une sollicitation intense des muscles. Le sauna, le bain de vapeur, un bain chaud ou un léger entraînement physique stimulent l’irrigation sanguine et sont donc recommandés pour la régénération musculaire. Les bananes sont une source de potassium et de magnésium, deux minéraux assurant une fonction musculaire normale, mais qui n’empêchent pas et n’atténuent pas la douleur d’une surcharge musculaire.

Les plantations de bananes nuisent à la biodiversité

Faux, ou du moins pas forcément. Outre les bananes Bio et Demeter, Migros propose la banane WWF, très appréciée. Ce fruit est cultivé dans 14 fermes en Colombie et en Équateur, en collaboration avec l’organisation de défense de l’environnement WWF. L’objectif: rendre la production des bananes issues de la culture conventionnelle plus durable et socialement responsable. Autrement dit: moins d’engrais et de produits phytosanitaires, ce qui permet de protéger le climat, les sols et les eaux; jusqu’à 80% de consommation d’eau en moins; des contrats de travail fixes, des assurances et des formations pour l’ensemble des employé-es; une mise en place de systèmes d’élimination des déchets. Toutes ces mesures ont notamment pour effet de permettre à la flore et à la faune indigènes, dont font partie les paresseux, les panthères, les serpents et les grenouilles, de se réinstaller dans les zones entourant les plantations.

Une banane trop mûre contient de l’alcool

Vrai. Chaque fruit contient du sucre qui se transforme en alcool lors de la maturation. Plus le degré de maturité est élevé, plus la teneur en sucre augmente. Chaque fruit mûr contient donc une petite quantité d’alcool. Dans le cas d’une banane très mûre, cette teneur correspond, avec 0,6% en volume, à celle d’une bière sans alcool et est donc si faible que même les enfants peuvent déguster sans crainte un milkshake préparé à partir d’une banane trop mûre.

Manger des bananes constipe

Faux. Le fait que les bananes obstruent l’intestin est réfuté. Avec 2,6 grammes de fibres par 100 grammes, les bananes fournissent un nutriment important qui favorise une digestion normale.