Navigation

Votation sur l'alcool

«La base s’est clairement prononcée»

Ursula Nold est soulagée: le résultat de la votation sur l’alcool est sans équivoque. La présidente de Migros explique comment elle voit maintenant l’avenir de la M-Démocratie.

Texte Kian Ramezani, Franz Ermel
Photos Severin Nowacki
324304

Ursula Nold, qu’avez-vous pensé lorsque vous avez vu les résultats de la votation sur l’alcool?

J’ai été soulagée de voir à quel point ils étaient clairs et homogènes. Les membres des dix coopératives ont exprimé clairement leur avis: nombreux sont ceux qui sont contents de garder Migros telle qu’elle est. J’ai également été reconnaissante de voir le débat engagé préalablement à la votation générale et la participation élevée au scrutin. Sans compter ma satisfaction de voir le soin avec lequel Migros a préparé et organisé cette votation importante.

Le pourcentage élevé de 75% de «non» vous a-t-il surprise?

Tous les sondages réalisés avant le vote indiquaient une victoire sans appel du «non». Toute autre issue aurait été bien surprenante. Mais la participation a également été supérieure à la moyenne. Elle illustre pour moi le lien indéfectible qui lie la population à Migros. Nous avons eu l’opportunité de discuter non seulement de l’absence délibérée d’alcool dans les magasins, mais aussi des valeurs de Migros dans son ensemble et ce qui fait sa spécificité. C’est extraordinaire qu’une entreprise comme Migros et ses valeurs puissent ouvrir un débat sociétal dans notre pays.

Beaucoup d’instances Migros ainsi que vous-même vous étiez prononcées pour le «oui», et personne n’a milité pour le «non». Migros a-t-elle sous-estimé sa base?

L’initiative en faveur de la vente d’alcool est venue de l’assemblée des délégués. Le souhait a été émis de remettre la question sur la table, 70 ans après la dernière votation. Toutes les instances, moi comprise, ont tenu impérativement à ce que la base puisse trancher. Nous n’avons pas fait campagne pour le «oui», mais le message a toujours été: «À vous de décider!» Ceux qui ont voté «oui» ne perdent pas la face aujourd’hui. La base a clairement voté et tout le monde doit respecter ce résultat.

Les résultats de la votation sur l’alcool

Coopérative Oui en % Non en % Total des bulletins valides
Migros Aar 20.1 79.9 164'556
Migros Bâle 23.9 76.1 46'485
Migros Genève 35.2 64.8 27'523
Migros Lucerne 25.3 74.7 69'683
Migros Neuchâtel-Fribourg 26.9 73.1 27'365
Migros Suisse orientale 23.7 76.3 124'198
Migros Tessin 44.7 55.3 22'284
Migros Vaud 31.0 69.0 39'975
Migros Valais 39.7 60.3 20'475
Migros Zurich 19.7 80.3 89'869
Total - - 632'413

Avez-vous l’intention d’instaurer une «majorité des cantons» pour éviter à l’avenir une éventuelle fragmentation des opinions?

Je n’aime pas le terme de «fragmentation». Je suis évidemment contente de voir que le résultat a été clair, mais si la base avait présenté des divergences régionales, il aurait également fallu les respecter sans tergiverser. C’est le prix du fédéralisme inhérent à l’ADN de Migros.

Que va devenir la M-Démocratie? Y aura-t-il prochainement d’autres votations dans lesquelles les coopératrices et les coopérateurs seront appelés à décider?

Il y en a toujours eu; l’an dernier, par exemple, c’est par cette voie que la durée du mandat des membres des organes des coopératives a été réduite. Auparavant, les votations générales concernaient des questions consultatives. Nous étudions actuellement si nous comptons utiliser plus souvent cet instrument à l’avenir afin de connaître le fond de la pensée de nos coopératrices et coopérateurs.

Pourriez-vous avoir recours à des votations électroniques pour cela?

Absolument. Hormis la question de la vente d’alcool, les coopératrices et coopérateurs se sont également exprimés sur le vote électronique. Je suis très heureuse de voir que cet objet a été clairement adopté, et là aussi, une majorité des deux tiers était requise. Cela montre que les changements et les évolutions sont possibles et que Migros entend évoluer. En instaurant le vote électronique, nous voulons inciter la jeune génération à s’intéresser à Migros et à participer.

324302

Bio express

Ursula Nold, 53 ans, est depuis 2019 présidente de l’administration de la Fédération des coopératives Migros (FCM). Elle présidait auparavant l’assemblée des délégués de la FCM depuis 2008. Membre de plusieurs conseils d’administration et de fondations, Ursula Nold a aussi été chargée de cours à la Haute École pédagogique de Berne.

Un vote pour la tradition et un autre pour la nouveauté: Migros pourra-t-elle continuer à concilier les deux aussi aisément?

Les innovations ont toujours été une tradition à Migros, elles sont attendues et appréciées par notre clientèle. Nous la surprenons sans cesse en lui proposant de nouveaux produits et services, qu’il s’agisse du premier œuf végane ou de la possibilité de faire ses achats sur son smartphone. Il faut avoir de l’audace et s’ouvrir à l’expérience. Garder ce qui a fait ses preuves et développer le reste, Gottlieb Duttweiler n’a jamais dérogé à ce principe. Nous voulons continuer aujourd’hui à faire honneur à son esprit de pionnier. À part ça, nous avons aussi nos valeurs clés: le meilleur rapport qualité-prix, les marques propres, fortes et le Pour-cent culturel, que Migros n’abandonnera jamais.

Le vote électronique simplifiera-t-il la tenue des votations générales?

Comme je l’ai dit avant, nous espérons pouvoir toucher une génération plus jeune. Mais on pourra encore voter par correspondance ou glisser son bulletin dans l’urne en magasin. Le vote électronique représente une troisième option, avec laquelle nous espérons nous rapprocher davantage des coopératrices et coopérateurs et qui pourrait peut-être accroître la participation au scrutin.

Va-t-on recevoir aussi le chocolat de remerciement si on vote électroniquement?

Bien sûr! Nous l’offrirons probablement au moyen d’un bon Cumulus. Le chocolat est très apprécié et nous l’avons constaté une nouvelle fois lors de cette votation générale.

Dix fois «non» signifie aussi que la bière sans alcool «Non» sera dans les rayons des magasins Migros en 2023. Allez-vous la goûter?

Je me réjouis que cette bière soit lancée et je compte bien la goûter. En tant que symbole de notre démocratie bien vivante, elle rappellera cette votation historique. MM

Plus d'articles