Stratégie de circularité

Voici comment nous refermons le cycle 

Un homme se tient devant un centre de contrôle dans un centre de recyclage

En tant que détaillant et producteur, nous avons un impact important sur le volume de déchets, leur recyclage et leur réintégration dans le cycle. Notre stratégie est donc la suivante: réduire, réutiliser, recycler.

Les raisons de notre démarche

La population augmente, tout comme la consommation, et la production industrielle ne cesse d’atteindre de nouveaux sommets. Cette évolution de la prospérité génère une augmentation de la quantité de déchets.
Si les déchets ne sont pas gérés de manière adéquate, leurs conséquences négatives pour l’environnement et la santé humaine peuvent être désastreuses. En outre, ces effets ne se limitent souvent pas à la région dans laquelle les déchets sont produits ou éliminés.

  • Les effets négatifs des déchets

    Symbole Ouvrir et Fermer
    • Effet sur le climat: l’incinération produit des gaz à effet de serre comme le CO2. De plus, l’élimination et le traitement des déchets sont très énergivores.

    • Matériaux perdus: les ressources et matériaux limités contenus dans les déchets qui sont incinérés ou finissent dans des décharges ne peuvent pas être réutilisés. Cela accélère la perte de ces ressources.

    • Pollution de l’environnement: l’élimination inadéquate des déchets et les déchets sauvages entraînent une pollution des eaux, des sols et de l’air.

    • Biodiversité: la pollution due à une mauvaise gestion des déchets et la demande croissante de nouvelles ressources font augmenter la pression sur les écosystèmes.

    • Conséquences pour la santé: le rejet de polluants dans l’air ou dans l’eau peut entraîner des maladies, des infections ou d’autres problèmes de santé.

    • Dégradation de la qualité de vie: les odeurs, la vermine et les déchets qui traînent perturbent les personnes désireuses de se ressourcer dans la nature.

    Les déchets réutilisables sont recyclés et contribuent ainsi à refermer le cycle des matériaux. Depuis 1990, le volume de déchets urbains a augmenté de 50% en Suisse. Durant la même période, le taux de recyclage a plus que doublé dans le pays.

    Les principales sources de déchets

    Nous produisons des déchets d’un bout à l’autre de la chaîne de création de valeur: dans la production, l’exploitation, la logistique, la vente et au domicile de nos clientes et clients. La prévention, le tri et l’élimination des déchets doivent donc être gérés de manière responsable au sein de la chaîne de création de valeur.

    • Production  

      Symbole Ouvrir et Fermer

      En amont, la production de denrées alimentaires génère des déchets, surtout pendant la transformation, génératrice de gaspillage. Dans notre propre industrie, de nombreux déchets de ce type peuvent être évités, mais une grande partie est imputable à l’absence de demande. Il s’agit de pertes dites préférentielles, comme le petit-lait dans la production de fromage ou les abats dans la transformation de la viande. Dans le cas des biens de consommation, la conception et la fabrication modulaire ont un impact important sur la circularité. Dans ces cas, nous n’avons pas d’impact direct, si ce n’est via le choix des produits à vendre.

      • Logistique et vente

        Symbole Ouvrir et Fermer

        La logistique et la vente génèrent divers déchets d’entreprise, dont le carton, les ordures et les invendus alimentaires.

        • Dans les ménages

          Symbole Ouvrir et Fermer

          Dans les ménages, l’élimination des denrées alimentaires génère du gaspillage. Les biens de consommation tels que les appareils électriques ou les meubles sont également mis au rebut. À cela s’ajoutent les déchets d’emballages pour presque tous les produits. Or, en repensant la conception des emballages (recyclabilité) et en reprenant volontairement les déchets non prescrits par la loi, nous pouvons influencer la quantité de matériaux d’emballage qui peut être réintégrée dans le circuit et utilisée pour de nouveaux emballages. Enfin, nous contribuons ainsi positivement à l’infrastructure du recyclage et à sa qualité en Suisse.

          • Nos flux de matériaux

            Symbole Ouvrir et Fermer
            Infographie Flux de matériaux

            En tant que producteur et distributeur, notre flux de matériel s’étend de la production à l’élimination des déchets d’exploitation et des retours de la clientèle. Les produits vendus dans les magasins sont livrés aux centrales d’exploitation des coopératives par Migros Industrie, ou par des fournisseurs tiers. Notre logistique privilégie dans la mesure du possible les solutions d’emballages réutilisables: c’est de cette façon que les produits de Migros Industrie sont acheminés vers les centrales d’exploitation et que s’effectue la distribution ultérieure dans les magasins.

            Les emballages et les produits rapportés par la clientèle en magasin reviennent dans les centrales d’exploitation avec les déchets des magasins et les emballages réutilisables vides. Pour le transport, les espaces vides disponibles dans la logistique des retours de Migros sont utilisés chaque fois que cela est possible. Dans les centrales d’exploitation, les déchets sont compactés en ballots et expédiés en train ou par camion vers les entreprises d’élimination correspondantes.

            Flux de matériaux

            • Circularité

              Réduire, réutiliser, recycler

              Avec ce concept, nous voulons économiser les ressources et éviter les déchets.

            Nous nous conformons autant que faire se peut aux principes de la circularité. Cela signifie utiliser aussi peu de ressources que nécessaire, réutiliser autant que possible ainsi que recycler et réintroduire les déchets dans le circuit à 100%.

            Notre pyramide des déchets illustre notre stratégie globale pour une gestion des déchets aussi efficace que possible. L’objectif est simple: éviter le plus possible les déchets et revaloriser au maximum les déchets inévitables.

            Infographie pyramide des déchets
            • Circularité et recyclage

              Symbole Ouvrir et Fermer

              Les déchets doivent être évités autant que possible et les déchets inévitables recyclés de manière qualitative et réintroduits dans le cycle des matériaux. Nous identifions en permanence d’autres potentiels et développons de nouveaux processus pour réduire les déchets. Nous sensibilisons en outre notre personnel au tri correct des déchets.

              Pour réintroduire également les matériaux d’emballage dans le circuit, nous investissons notamment dans les infrastructures suisses de recyclage et reprenons toujours plus de fractions de déchets que ce qui est prescrit par la loi. En 2012, nous avons été pionniers dans la reprise des CD et DVD. Depuis 2013, nous reprenons les bouteilles en plastique du secteur ménager et, depuis 2020, les capsules de café en aluminium.

              En 2020, nous avons fait un pas de plus: nous collectons les emballages en plastique dans des régions sélectionnées au moyen de sacs de collecte de plastique Migros. Via Migros Industrie, ceux-ci sont réutilisés dans la fabrication de nouveaux emballages dans notre propre production.

              Nos axes stratégiques

              • Nous appliquons systématiquement le principe d’écoconception pour nos emballages et produits.

              • Nous évitons tout déchet inutile et réparons les produits autant que possible. 

              • Nous réduisons notre consommation de ressources en bouclant systématiquement les cycles des matières. 

              Nos objectifs basés sur la science

              Nos objectifs sont basés sur des méthodes scientifiques et sont compatibles avec l’accord de Paris sur le climat. Grâce à des trajectoires de réduction annuelles claires, nous pouvons mesurer de manière transparente la réalisation des objectifs et procéder à des ajustements si nécessaire.

              • D’ici fin 2025, nous augmenterons le taux de recyclage dans nos coopératives pour atteindre au moins 77,6%. 

              • D’ici fin 2025, nous réduirons la quantité de déchets non recyclés dans nos coopératives pour atteindre un maximum de 26 286 tonnes.

              • D’ici fin 2025, les collaboratrices et collaborateurs de 1190 magasins seront formés au tri des déchets. Cela concerne les supermarchés, les hypermarchés et les marchés spécialisés ainsi que nos établissements de restauration.

              • D’ici fin 2025, nous testons comment profiter des principes de l’économie circulaire dans nos marchés spécialisé sur la base de 3 prototypes.

              Reporting des objectifs

              Tous les objectifs inhérents à la circularité et au recyclage sont alignés sur les objectifs de développement durable (ODD)

              Nos objectifs de circularité et de recyclage s’alignent sur les ODD 8, 11, 12 et 13.

              En savoir plus sur les ODD des Nations Unies

              • Emballages et plastique  

                Symbole Ouvrir et Fermer

                La Suisse produit chaque année près de 780 000 tonnes de déchets plastiques, qui sont pour la plupart éliminés comme il se doit. La plus grande partie est aujourd’hui valorisée à des fins thermiques et énergétiques dans les usines d’incinération des ordures ménagères. Seuls 10% environ sont recyclés et réutilisés pour fabriquer de nouveaux produits. Il existe donc encore un grand potentiel en matière de circularité.

                Nous nous engageons à diverses étapes de la chaîne de création de valeur pour favoriser la circularité, en proposant notamment à titre de détaillant un système complet de reprise des emballages plastiques et en le développant continuellement avec le concours de nos partenaires. En tant que producteur, nous réintégrons les matériaux recyclables repris dans la production de nouveaux emballages.En Suisse, moins de 1% des déchets plastiques finissent dans l’environnement. Pour continuer à réduire ce pourcentage au maximum, nous n’utilisons plus de plastique pour les produits générateurs de déchets sauvages tels que la vaisselle et les couverts jetables.Les microplastiques sont produits par la dégradation de produits en plastique plus volumineux ou sont utilisés de manière ciblée dans les cosmétiques, les détergents et d’autres biens de consommation. En raison de leur taille, les microplastiques peuvent pénétrer dans l’écosystème et avoir des conséquences négatives sur l’homme, l’animal et l’environnement. Nous nous engageons à réduire les microplastiques. Par exemple, ils sont entièrement absents de nos produits cosmétiques.

                Les emballages sont essentiels pour de nombreux produits car ils protègent les aliments de la détérioration et évitent ainsi le gaspillage alimentaire. Conditionner un produit est une science en soi. Chaque emballage doit répondre à des exigences différentes et dépend de nombreux facteurs.

                Un emballage doit:

                • protéger le produit (durée de conservation et hygiène) 

                • communiquer des informations (provenance, composants, durée de conservation, etc.) 

                • présenter le produit de manière attrayante 

                • être facile à transporter pour la logistique

                • être pratique dans son utilisation

                • être aussi écologique et recyclable que possible 

                • être économique 

                Nous optimisons en permanence nos emballages de produits et en sommes satisfaits uniquement s’ils présentent un rapport optimal entre tous les facteurs mentionnés d’un bout à l’autre de leur cycle de vie.

                Nos orientations en matière d’emballages écologiques

                • Circularité: nous utilisons des matériaux recyclés pour concevoir nos emballages respectueux de l’environnement et appliquons les principes de l’écorecyclage.

                • Réutilisation: nous privilégions les emballages réutilisables lorsque cela est judicieux et développons notre offre de produits en vrac.

                • Réduction des matériaux: plus un emballage est léger, plus il est écologique.

                • Conditionnements innovants: de nouveaux matériaux et de nouvelles solutions d’emballage sont régulièrement testés. 

                La dimension M-Check «Emballage respectueux de l’environnement» est un écobilan simplifié qui permet à notre clientèle de voir en un coup d’œil à quel point un emballage est respectueux de l’environnement.

                Nos objectifs basés sur la science

                Nos objectifs sont basés sur des méthodes scientifiques et sont compatibles avec l’accord de Paris sur le climat. Grâce à des trajectoires de réduction annuelles claires, nous pouvons mesurer de manière transparente la réalisation des objectifs et procéder à des ajustements si nécessaire.

                • D’ici fin 2025, 55 magasins de 10 coopératives proposeront des points de vente en vrac zéro déchet pour les denrées alimentaires.

                • D’ici fin 2025, nos produits en supermarché et hypermarché seront exempts à 100% de microplastiques.

                • D’ici fin 2025, nos supermarchés et hypermarchés proposeront au moins un produit en vente en vrac et au moins un produit dans un emballage sans plastique pour chaque groupe de marchandises ou de produits (p. ex. pommes de terre ou tomates).

                • D’ici fin 2025, nous réduirons de 5% par rapport à 2020 le matériel d’emballage utilisé pour tous les produits de Migros Industrie, y compris les exportations.

                • D’ici fin 2025, tous les emballages de Migros Industrie, y compris les exportations, seront recyclables.

                • D’ici fin 2025, tous les emballages de Migros Industrie, y compris les exportations, seront composés à 50% de matériaux recyclés.

                • D’ici fin 2025, tous les emballages de Migros Industrie, y compris les exportations, seront composés à 60% de matières premières renouvelables.

                Reporting des objectifs

                Tous les objectifs dans le domaine des emballages et du plastique sont alignés avec les objectifs de développement durable (ODD)

                Nos objectifs sur le gaspillage alimentaire sont alignés avec les ODD 6, 8, 11, 12 et 13.

                En savoir plus sur les ODD des Nations Unies

                • Gaspillage alimentaire  

                  Symbole Ouvrir et Fermer

                  La production mondiale de denrées alimentaires est très gourmande en ressources et accapare beaucoup de terres, d’eau et de nutriments. Selon l’ONU, la production, le transport et le gaspillage de denrées alimentaires sont responsables de 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. On estime qu’en Suisse, environ un tiers de toutes les parties comestibles des denrées alimentaires sont perdues ou gaspillées entre le champ et l’assiette (source: Office fédéral de l’environnement OFEV). C’est pourquoi nous nous efforçons de réduire autant que possible le gaspillage de denrées alimentaires.

                  Notre orientation

                  • Nous réduisons le gaspillage alimentaire d’un bout à l’autre de la chaîne de création de valeur. 

                  La principale mesure destinée à réduire au maximum le gaspillage alimentaire est une planification optimale lors de l’achat des denrées alimentaires. Autrement dit, une planification des quantités aussi précise que possible dans les magasins, des itinéraires de transport et des horaires de livraison sur mesure. Ces actions portent leurs fruits: nous vendons près de 99% de toutes les denrées alimentaires ou en faisons don à des organisations caritatives. Le reste est en grande partie valorisé de manière qualitative sous forme de biogaz, d’aliments pour animaux ou de compost.

                  Le groupe Migros a signé la convention intersectorielle de l’OFEV et est membre de United Against Waste. Nous entondons mettre en œuvre le plan d’action contre le gaspillage alimentaire de la Confédération pour réduire de moitié les pertes de denrées alimentaires au sein de la chaîne de création de valeur.

                  Nos objectifs basés sur la science

                  Nos objectifs sont basés sur des méthodes scientifiques et sont compatibles avec l’accord de Paris sur le climat. Grâce à des trajectoires de réduction annuelles claires, nous pouvons mesurer de manière transparente la réalisation des objectifs et procéder à des ajustements si nécessaire.

                  • D’ici fin 2025, nous réduirons le gaspillage alimentaire dans nos supermarchés et hypermarchés de 20%, pour atteindre un total de 1,07%.

                  • Nous soutenons la chaîne de création de valeur en amont et en aval pour réduire de manière mesurable le gaspillage alimentaire. D’ici 2025, au moins une mesure doit être mise en œuvre chaque année dans nos supermarchés et hypermarchés.

                  Reporting des objectifs

                  Tous les objectifs du domaine du gaspillage alimentaire sont alignés avec les objectifs de développement durable (ODD)

                  Nos objectifs sur le gaspillage alimentaire sont alignés avec les ODD 6, 8, 11, 12 et 13.

                  En savoir plus sur les ODD des Nations Unies

                  • Nouveaux modèles pour l’économie circulaire

                    Symbole Ouvrir et Fermer

                    L’économie circulaire offre une réponse aux crises du climat et de la biodiversité et permet une plus grande indépendance vis-à-vis des importations. Une conversion à l’économie circulaire élimine les déchets et donc la pollution. Elle réduit également le besoin de nouvelles matières premières, ce qui peut alléger la pression sur les écosystèmes et leur diversité.

                    Plusieurs objets de la vie quotidienne peuvent être réutilisés ou partagés afin d’augmenter le cycle de vie des produits et d’économiser les ressources. Louer au lieu de posséder, partager, utiliser de la seconde main au lieu d’acheter neuf ou reconditionner: ces modèles commerciaux permettent d’améliorer la durée et l’intensité d’utilisation de produits de haute qualité. C’est pourquoi nous proposons de plus en plus d’articles d’occasion ou en location en misant sur de nouveaux modèles d’affaires dans ce domaine.

                    Nos axes stratégiques

                    • Nous appliquons systématiquement le principe d’écoconception pour nos emballages et produits.

                    • Nous évitons tout déchet inutile et réparons les produits autant que possible. 

                    • Nous réduisons notre consommation de ressources en bouclant systématiquement les cycles des matières.

                    Contextes

                    S’engager pour une économie circulaire durable

                    Nous poursuivons nos recherches pour qu’aucun plastique ne reste inutilisé et nous trouvons des solutions pour éviter les déchets. Lisez nos stories pour voir comment nous procédons.

                    Toutes les stories

                    En savoir plus sur la circularité