Pommes de différentes couleurs, du rouge au vert

Variété de pomme robuste

Des pommes avec un meilleur système de défense

Il existe de nouvelles variétés de pommes qui sont naturellement plus robustes que les variétés traditionnelles. Comment naissent-elles au juste et qu’est-ce qui les rend plus robustes?

De
Nina Huber
Date
Format
Que faisons-nous?

Qu’est-ce qu’une pomme robuste?

Une variété de pomme robuste est moins rapidement ou moins fortement touchée par une maladie comme la tavelure du pommier ou un ravageur comme le puceron que d’autres variétés. Le grand avantage des pommes dotées d’un meilleur système de défense est qu’elles nécessitent moins de produits phytosanitaires. Les tracteurs doivent ainsi passer moins souvent dans les cultures, ce qui permet d’économiser du CO2. Ces deux aspects permettent de préserver l’environnement.

Comment naît une nouvelle variété de pomme robuste?

Les variétés robustes sont cultivées de manière ciblée. La première étape consiste à choisir les bonnes variétés parentales pour le croisement. On retient celles qui se sont révélées particulièrement bonnes lors du programme de sélection précédent, mais on tient également compte des expériences des producteurs nationaux et étrangers, et ce en termes de saveur, de capacité de stockage et de résistance aux maladies. «Alors qu’auparavant, de nombreux programmes de sélection visaient principalement à améliorer le rendement et la qualité des fruits, l’aspect de la robustesse face aux maladies, aux ravageurs et aux changements climatiques joue aujourd’hui un rôle de plus en plus important», explique Simone Bühlmann-Schütz, sélectionneuse de pommes chez Agroscope, le centre de compétence de la Confédération pour la recherche agronomique.

Voici comment se déroule la création: dans un premier temps, la cultivatrice et son équipe pollinisent 10 000 fleurs de pommier à la main. Les fleurs sont ensuite emballées dans des sacs pour que les abeilles ne puissent pas les polliniser de manière croisée. En automne, on procède à la récolte des pommes dont on retire les pépins pour semer 10 000 plants individuellement. Chaque pépin est différent, car chacun porte une combinaison individuelle du patrimoine génétique des deux variétés parentales et constitue éventuellement une nouvelle variété de pointe.

Après leur germination, les semis sont testés en serre pour vérifier leur robustesse face aux agents pathogènes. Les petits arbres qui réagissent de manière sensible sont éliminés en permanence. Au bout de deux ans, il reste environ un dixième des jeunes arbres.

Quatre à cinq ans plus tard, les arbres donnent des pommes pour la première fois. D’autres années de test vont maintenant suivre, au cours desquelles seront testées, outre la robustesse dans différentes conditions météorologiques et sur différents sites, la capacité de stockage et bien sûr la qualité des fruits. Cela peut durer 20 ans. Ce qui a commencé avec 10 000 fleurs pollinisées aboutit, un quart de siècle plus tard, à une nouvelle variété qui répond à toutes les exigences.

Existe-t-il aujourd’hui ou dans le futur une variété de pomme qui soit totalement résistante?

«Dans un avenir proche, il ne sera guère possible de créer une variété de pomme 100% robuste, même avec le génie génétique», explique Samuel Cia, collaborateur scientifique en arboriculture chez Agroscope. En effet, les agents pathogènes évoluent eux aussi en permanence. C’est pourquoi les chercheurs poursuivent l’objectif de combiner plusieurs gènes de résistance à la même maladie au sein d’une même variété.