Les différentes batteries alignées les unes à côté des autres

Bon à savoir

Côté piles

Nous les utilisons au quotidien, mais nous en savons assez peu sur elles. De quoi sont faites les piles? Pourquoi ne faut-il pas les jeter à la poubelle? Comment sont-elles recyclées?

De
Edita Dizdar
Date
Format
Conseil

Qu’est-ce qu’une pile?

Le mot «pile» est un terme générique désignant un accumulateur d’énergie. Les piles contiennent une énergie chimique. Celle-ci est transformée en énergie électrique lorsqu’on raccorde la pile à un circuit électrique. Les piles permettent donc d’utiliser des appareils sans que ceux-ci soient branchés surle secteur. On distingue les piles primaires des piles secondaires. Les premières regroupent toutes les piles traditionnelles: elles ne peuvent pas être rechargées et on les jette après utilisation. Les piles secondaires, en revanche, sont des accumulateurs, autrement dit des piles rechargeables.

Les différents types de piles

Pile bouton: le bon choix quand il faut beaucoup de puissance. Les petites piles rondes, appelées piles boutons, peuvent être composées d’oxyde d’argent, d’un mélange zinc-air ou de lithium, le métal le plus léger au monde. On les utilise dans les balances de cuisine, les montres ou encore les appareils auditifs.

Pile classique: les piles alcalines-manganèse, abrégées «piles alcalines», sont les piles les plus vendues en Suisse. Elles sont composées d’une enveloppe en fer et d’un noyau en zinc et manganèse; elles ont une longue durée de vie, mais ne sont pas rechargeables. On les utilise notamment dans les lampes de poche, les jouets et les radios.

Piles rechargeables: elles res­semblent aux piles alcalines, mais sont généralement composées de ­nickel-hydrure (NiMH) métallique. On peut les recharger en énergie avec un ­chargeur universel. Contrairement aux modèles ­antérieurs, au nickel-cadmium, les piles NiMH ne contiennent pas de métaux lourds toxiques.

Piles puissantes: depuis des ­années, le nombre des batteries lithium-ion augmente. Comme elles présentent une densité ­énergétique élevée et supportent de nombreux cycles de charge, on les utilise par exemple dans les téléphones portables, les ordinateurs portables, les tablettes, les outils électriques ou encore les véloset les voitures électriques. Elles servent aussi à stocker temporairement l’électricité produite par les installations photovoltaïques.

Pourquoi existe-t-il ­différents types de piles?

Les piles nécessaires ­varient selon les appareils. Selon la composition de leurs cellules, les piles ­présentent une puissance, une capacité et une ­tension différentes. Ces différences se ­répercutent sur leur prix.

Que signifie le A dans le nom des piles?

La désignation AA ou AAA qui apparaît sur les piles indique leur taille. Ces deux tailles de piles sont les plus connues. La ­variante AA est plus grande que le modèle AAA.

Comment éliminer les piles correctement?

En Suisse, les piles usagées sont considérées comme des déchets spéciaux et ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères. Les consommateurs sont tenus de les rapporter dans les points de vente ou les déchetteries.

Pourquoi recycle-t-on les piles?

Les piles sont composées en grande partie de ­matériaux recyclables. Les ­matières premières (p. ex. le zinc et le ferromanganèse, un mélange de fer et de manganèse) peuvent être récupérées au cours du processus de recyclage. Cela évite une partie de l’extraction et contribue à la préservation de ­ressources rares et ­précieuses. Les substances auparavant utilisées dans des piles trouvent une ­seconde vie dans les plaques d’égout, les bouches ­d’incendie, les clés, les vis, les lamesde ­rasoir ou les poignées de porte. En recyclant, nous protégeons aussi ­l’environnement en ­évitant la dispersion de métaux lourds, comme le plomb et le cadmium.

Comment les piles sont-elles recyclées?

  1. Les piles sont triées à la main en fonction de la composition de leurs cellules. 

  2. Certains composants, comme le papier ou le ­plastique, sont éliminés dans un four chauffé à 700 degrés. 

  3. Les composants métalliques sont fondus dans un four à arc électrique dont la température atteint 1500 degrés. Le zinc s’évapore, un condensateur le retransforme en ­liquide qui est finalement coulé en plaques. Le fer et le manganèse restent dans la masse fondue et forment ce que l’on appelle le ferromanganèse. Les matières ainsi récupérées sont ­vendues à des négociants de matières premières qui les transforment en nouveaux produits.

  4. Les scories restant dans le four à arc sont extraites et utilisées dans l’industrie phytosanitaire.

Qui paie le recyclage des piles?

Lorsque vous achetez des piles, vous payez la TEA, la taxe d’élimination anticipée comprise dans le prix de vente. C’est pourquoi vous ne payez rien lorsque vous les déposez dans les points de collecte pour qu’elles soient recyclées. Inobat, entreprise mandatée par l’Office fédéral de l’environnement, perçoit cette taxe et l’utilise pour la collecte, le transport et le recyclage des piles et batteries. La taxe collectée sert ­également à financer la campagne de communication «Battery-Man» dont la mission est de ­sensibiliser la population au recyclage des piles.

Bon à savoir

  • 165 000 000 piles sont vendues en Suisse chaque année. Migros figure parmi les principaux points de vente du marché dans ce domaine.

  • 95% des matériaux d’une pile peuvent être recyclés. Les 5% restants peuvent être de l’eau et des pièces en plastique qui sont condensées ou incinérées dans le four.

  • 300 tonnes de piles ont été rapportées par les clientes et clients de Migros en 2022 et acheminées au site de recyclage.

  • 11 000 points de collecte existent en Suisse, notamment dans tous les magasins et marchés spécialisés Migros.

  • 80% des piles vendues sont recyclées.