Argent liquide

Faits clés sur l’argent liquide

De combien d’argent liquide avons-nous encore besoin?

Les billets et les pièces se font de plus en plus souvent voler la vedette par les moyens de paiement électroniques — ils ne sont pourtant pas près de disparaître. Combien d’argent liquide avons-nous encore dans notre porte-monnaie et quand l’utilisons-nous?

De
Jörg Marquardt
Date
Format
Story

32,1%

de tous les paiements dans les magasins physiques sont effectués en espèces — soit une baisse de 19,6% par rapport à 2019. La pandémie de coronavirus a fortement accéléré la tendance en faveur des moyens de paiement électroniques. Toutefois, selon les enquêtes du Swiss Payment Monitor (cf. encadré à la fin), l’argent liquide reste le moyen de paiement le plus apprécié en magasin, d’une courte tête devant la carte de débit qui culmine à 32%. Arrivent ensuite la carte de crédit (17,1%) et le paiement mobile par smartphone (15,1%). De nos jours, les espèces représentent environ 50% des transactions dans les magasins Migros.

66,7%

L’argent liquide est d’autant plus utilisé dans les bars et les discothèques. Il y représente 66,7% des transactions. «Cela pourrait s’expliquer par le fait que les moyens de paiement électroniques n’ont longtemps pas été acceptés dans les petits établissements et que les clients emportent suffisamment d’argent liquide le soir», explique l’auteur de l’étude Marcel Stadelmann. Les bars et les discothèques sont suivis par les bornes de tickets et les distributeurs alimentaires (52,4%), les kiosques ainsi que les boulangeries (48,7%) et les restaurants (35,8%).

44%

des paiements jusqu’à CHF 5 sont effectués en espèces. S’agissant des montants entre CHF 5 et CHF 20, l’argent liquide représente encore 35,8% de tous les paiements; pour les montants entre CHF 20 et CHF 50, le pourcentage s’élève à 30%.

-19,5%

Ce chiffre correspond au fort recul de l’utilisation de l’argent liquide depuis 2019. Aujourd’hui, 28,2% des transactions sont encore effectuées en espèces. Au cours de la même période, l’utilisation des moyens de paiement mobiles est passée de 2,9% à 21%. Même les petits montants sont de plus en plus réglés à l’aide du smartphone. Le moyen de paiement le plus répandu tous lieux confondus est la carte de débit, laquelle compte pour 28,5% des transactions. La carte de crédit classique se classe 4e (16,2%) derrière le paiement mobile.

CHF 113

Voilà le montant moyen dont nous disposons de nos jours dans notre porte-monnaie. En novembre 2022, lors de l’enquête précédente, ce montant était encore de CHF 107. Dans le même temps, la proportion de personnes qui n’ont habituellement pas d’argent liquide sur elles a baissé de 15,8% à 12,7%. L’auteur de l’étude Marcel Stadelmann avance le démontage de distributeurs de billets comme l’une des raisons éventuellement à l’origine de cette tendance: «Les retraits d’argent se font plus rares, et par conséquent les montants sont plus élevés.»

CHF 780

Voilà le montant moyen en espèces que nous conservons à la maison. Il y a six mois, ce montant s’élevait encore à CHF 831. Il est intéressant de noter que lors de l’enquête de novembre 2022, le montant d’argent liquide conservé avait chuté à CHF 307. «Par crainte d’une crise énergétique en hiver, certaines personnes ont probablement voulu faire une réserve d’argent liquide», affirme Marcel Stadelmann.

75,9 milliards de francs

Il s’agit là de la valeur des billets de banque en circulation en juin 2023. Dans l’ensemble, les billets en circulation enregistrent un recul: un an auparavant, leur valeur s’élevait encore à près de 90,6 milliards de francs. La raison de cette baisse? De plus en plus de particuliers et d’entreprises remettent leur argent liquide en banque, car les comptes d’épargne offrent de nouveau des intérêts.

67,1%

de la population suisse refuse la suppression de l’argent liquide. Ce chiffre a augmenté de 5,1% par rapport à la dernière enquête. Les personnes de 30 à 44 ans sont les plus favorables à une suppression (23,3%).

22,5%

de la population du Tessin n’a habituellement pas d’argent liquide dans son porte-monnaie. Cette population est ainsi la plus réticente de Suisse face aux espèces. En Suisse romande, ce chiffre s’élève à 19,2%, en Suisse alémanique à 14,2%. Les personnes de 18 à 29 ans sont celles qui se déplacent le plus sans espèces (24,1%); chez les personnes de plus de 60 ans, la proportion chute à 3,5%.

3e place

En Europe, sur l’ensemble des transactions, la Suisse figure parmi les pays qui utilisent le moins l’argent liquide. Ce résultat a été démontré par une autre étude: selon la Banque centrale européenne, la Suisse, avec une proportion de 32% de transactions en espèces dans les magasins physiques, se classe en 2022 juste derrière la Finlande et les Pays-Bas, avec seulement 20% environ. En Allemagne en revanche, les transactions en espèces comptent pour 63%. En Italie, ce chiffre grimpe même à 69% et en Autriche à 70%.

6415

C’est le nombre de distributeurs de billets actuellement présents en Suisse. Jusqu’en 2020, leur nombre a quasiment augmenté en continu: de 5375 distributeurs en 2005 à 7179 en 2020. Depuis 2020 cependant, le nombre de distributeurs diminue dans toute la Suisse. A contrario, la Banque Migros a développé son réseau de distributeurs ces dernières années. La clientèle a également la possibilité de retirer de l’argent sans frais auprès des caisses de plus de 1500 points de vente Migros.

20,3%

des personnes interrogées ont d’ores et déjà retiré de l’argent liquide à une caisse de magasin. La plupart du temps, la carte de débit ou de crédit est utilisée à cet effet.

Billet de CHF 100

Le billet de CHF 100 est le plus répandu en Suisse. Il représente 27,6% de tous les billets de banque en circulation. En termes de valeur totale, le billet de CHF 1000 occupe la première place. Même s’il représente seulement 9% de tous les billets de banque, il concentre en revanche 54,4% de la valeur totale des billets. Cela équivaut environ à 50 milliards de francs. Les billets de CHF 100 correspondent quant à eux à une valeur de 15 milliards de francs.

15 centimetres

Voilà l’épaisseur d’une liasse de billets de CHF 1000 pour une valeur totale d’un million de francs.