Produits durables

Toutes les huiles de palme ne se valent pas

L’huile de palme a mauvaise presse. De fait, sa culture n’est pas sans poser de problèmes. La différence est toutefois énorme lorsque l’huile est issue d’une culture certifiée durable – que ce soit pour l’être humain, pour les animaux ou pour la forêt tropicale. Migros s’engage en ce sens.

De
Michelle de Oliveira
Date
Format
Que faisons-nous?

L’huile de palme est présente partout dans notre alimentation. De nombreux produits de notre vie quotidienne en contiennent: c’est ainsi le cas d’une part importante des biscuits, de la margarine, des céréales, des plats cuisinés, mais aussi des produits cosmétiques, lessives ou savons que nous consommons.

Une huile qui peut presque tout faire

L’huile de palme est une huile qui sait (presque) tout faire, et c’est pourquoi elle est si prisée: elle reste solide à température ambiante, s’étale facilement, a un goût neutre et tolère bien la cuisson. Sa production mondiale a augmenté de manière significative au cours des dernières années. D’autres graisses doivent subir ce que l’on appelle une hydrogénation partielle pour pouvoir être utilisées. Mais comme il a été prouvé que les graisses trans qui résultent de cette opération sont mauvaises pour la santé, l’huile de palme est devenue encore plus populaire.

Jeunes plants de palmier à huile

Aucune huile ne présente un rendement équivalent à celui de l’huile de palme

Les alternatives sont peu prometteuses selon d’autres critères également. Certes, l’huile de colza ou l’huile de coco semblent à première vue être une possibilité. Mais à première vue seulement: si l’on y regarde de plus près, on s’aperçoit que ces huiles ne sont pas bonnes pour l’environnement. En effet, l’huile de palme présente un rendement cinq à dix fois supérieur à elles, ce qui signifie que la culture de l’huile de colza ou de coco nécessite beaucoup plus de surface pour produire la même quantité d’huile. De plus, pour des raisons techniques et gustatives, il n’est pas toujours possible de remplacer l’huile de palme.

Toujours à la recherche de la meilleure solution

Nous révisons pourtant en permanence nos recettes pour déterminer quel type de graisse est le meilleur choix. Les aspects écologiques et sanitaires concernant les caractéristiques de traitement entrent en ligne de compte dans ce processus, mais aussi les souhaits de la clientèle.

À Migros, 98% de l’huile de palme provient de sources durables

Il n’est donc pas possible d’arrêter simplement d’utiliser l’huile de palme. Malgré tout, beaucoup de choses se sont passées ces dernières années. L’huile de palme présente dans nos produits provient exclusivement de palmeraies certifiées situées aux Îles Salomon, au Cambodge et en Côte d’Ivoire. Elle est issue à 98% d’une production durable. De plus, nous pouvons assurer une traçabilité presque complète des volumes que nous utilisons. Nous soutenons ainsi la chaîne de création de valeur d’huile de palme durable.

Protection de l’environnement et des producteurs et productrices

Autrement dit, nous nous assurons notamment que les forêts tropicales ne sont pas déboisées, que les tourbières ne sont pas détruites et qu’aucun pesticide dangereux n’est utilisé. En ce qui concerne les conditions sociales, Migros établit également des exigences claires. Les plantations sont régulièrement contrôlées par l’organisme indépendant «Earthworm Foundation».