Une personne payant par carte

Voyages

Quel pourboire donner pendant les vacances?

De nombreux voyageurs ne savent pas bien comment fonctionnent les pourboires sur leur lieu de villégiature. Nous vous expliquons combien il convient de donner en fonction des pays. Et comment réagir lorsque le service n’est pas bon.

De
Ralf Kaminski
Date
Format
Conseil

Combien donner selon l’endroit

  • Espagne
    5 à 10% au restaurant, mais seulement lorsque le service est bon, et idéalement en espèces sur la table. Pas nécessaire en taxi, mais un arrondi est apprécié si le service est bon. À l’hôtel, 1 euro par nuit pour le personnel de ménage, et 1 euro par bagage pour les bagagistes.

  • France
    Au restaurant, 15% sont déjà inclus, mais on peut laisser quelques pièces sur la table lorsque le service est bon, ou bien arrondir. En taxi, il convient d’arrondir. À l’hôtel, environ 1 euro par nuit, par personne et par employé de service, et 1 euro par bagage pour les bagagistes.

  • Italie
    Peu courant au restaurant, mais on peut laisser quelques pièces sur la table lorsque le service est bon ou bien arrondir, maximum 10%, idéalement en espèces. En taxi, arrondir. À l’hôtel, environ 1 euro par nuit, par personne et par employé de service, et 1 euro par bagage pour les bagagistes.

  • Autriche
    Environ 10% au restaurant et en taxi. À l’hôtel, 1 à 2 euros par jour pour l’équipe de nettoyage, et 1 euro par bagage pour les bagagistes.

  • Allemagne
    5 à 10% au restaurant et en taxi. À l’hôtel 2 à 5 euros par jour pour l’équipe de nettoyage, et 1 à 2 euros par bagage pour les bagagistes.

  • Scandinavie
    Généralement inclus sur la note au restaurant, mais les arrondis sont appréciés. Sinon, plutôt inhabituel. En Finlande, en revanche, les bagagistes de l’hôtel attendent 1 euro par bagage.

  • Grèce
    10 à 15% au restaurant, idéalement en espèces laissées sur la table. En taxi, arrondir jusqu’à 10%. À l’hôtel, environ 1 euro par nuit pour l’équipe de nettoyage, 1 euro par bagage pour les bagagistes.

  • Chypre
    Parfois déjà inclus dans les restaurants, sinon environ 10%. En taxi, arrondir jusqu’à 10%. À l’hôtel, 10% de la facture finale dans la boîte à pourboire pour l’ensemble du personnel.

  • Turquie
    Ne pas donner de pourboire est perçu comme malpoli (hormis au souk, où les prix se négocient). Il est courant de donner 10 à 15% au restaurant, idéalement en espèces. En taxi, arrondir. À l’hôtel, on trouve souvent des boîtes à pourboire, sinon on laisse habituellement 2 à 3 francs par jour pour l’équipe de nettoyage, 50 centimes par bagage pour les bagagistes.

  • Égypte
    Tout le monde attend toujours un bakchich (hormis au souk). Le personnel mal payé dans le domaine du tourisme en dépend. 10 à 20% au restaurant et en taxi. À l’hôtel, 15 à 20 centimes par nuit pour l’équipe de nettoyage, 20 centimes par bagage pour les bagagistes. Parfois, contre un bakchich, les gardiens de temples montrent aussi des zones non accessibles.

  • États-Unis
    15 à 25% au restaurant, parfois déjà inclus. En taxi, 15 à 20%. Toutefois, même en cas de mauvais service, un pourboire est attendu dans certains cas (bars, portier d’hôtel, etc.) car le personnel mal payé en dépend. Une personne qui donne trop peu s’expose à des commentaires désobligeants. À l’hôtel, 1 dollar par lit et par nuit pour l’équipe de nettoyage, 1 dollar par bagage pour les bagagistes.

  • Canada
    15 à 20% au restaurant. 10 à 15% en taxi. À l’hôtel, 2 à 3 francs par jour pour l’équipe de nettoyage, 1 à 3 francs pour les bagagistes.

  • Maldives
    Généralement inclus au restaurant, mais un arrondi jusqu’à 10% est apprécié. En taxi, se mettre d’accord sur le prix avant la course, pourboire compris. À l’hôtel, 1 à 2 francs pour l’équipe de nettoyage, 1 franc par bagage pour les bagagistes.

  • Thaïlande
    10% au restaurant, souvent déjà inclus dans la note. En taxi, se mettre d’accord sur le prix avant la course, pourboire compris. À l’hôtel, 2 à 3 francs par nuit pour l’équipe de nettoyage, de 50 centimes à 1 franc pour les bagagistes.

  • Japon
    En principe, pas de pourboire, car l’excellence du service va de soi partout.

Que faire si le service ne vous satisfait pas?

Les approches divergent. Certaines personnes ne donnent rien. D’autres font la distinction entre mauvais service et mauvais produits: comme le serveur n’est pas responsable de ce qui est servi, il n’y a pas de raison de le sanctionner alors qu’il s’est donné de la peine. Un pourboire volontairement faible est également un moyen de faire part de son mécontentement vis-à-vis du service. Cependant, le mieux est d’indiquer ouvertement et sincèrement ce qui n’allait pas. Dans les bons restaurants, on recevra alors un dessert gratuit ou même une remise.

Et il y a une chose à retenir dans les restaurants: peu d’autres professions exigent autant d’attention tout en offrant la possibilité de sanctionner financièrement les erreurs commises. Rappelez-vous qu’il peut arriver à tout le monde d’être dans un mauvais jour ou bien de ne pas avoir le temps d’accorder à tous la même attention en raison d’une affluence exceptionnelle.

Que faire si vous n’avez pas de monnaie?

C’est un problème typique à l’arrivée. L’idéal est de changer au plus tôt les gros billets de la maison ou du distributeur automatique local en monnaie. Dans les bons hôtels, cela ne pose généralement pas de problème. Les hôtels disposent souvent aussi d’une boîte à pourboire dans laquelle il est possible de laisser de l’argent, y compris des billets, pour l’ensemble du personnel.