Un homme s'allonge sur l'herbe et prend une pause dans le jardinage

Prévoyance

Prendre sa retraite, oui mais tout en douceur

Vous ne voulez pas travailler jusqu’à 65 ans, mais la retraite anticipée coûte trop cher? Dans ce cas, il vaut la peine d’envisager une retraite échelonnée. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

De
Jörg Marquardt (Texte) / Getty Images (Photo)
Date
Format
Conseil

Fonctionnement

Le principe de la retraite échelonnée ou partielle est très simple: vous réduisez progressivement votre taux d’occupation et percevez simultanément une partie de l’avoir de vieillesse épargné du 2e pilier – vous compensez ainsi le salaire moins élevé. Vous pouvez retirer l’argent sous forme de rente ou de capital. La retraite partielle est autorisée en trois étapes au maximum, la dernière coïncidant avec la fin de l’activité lucrative.

Exemple: à l’âge de 58 ans, vous réduisez votre taux d’occupation de 100 à 70% et percevez 30% de votre avoir de la caisse de pension. Trois ans plus tard, vous réduisez votre taux d’occupation à 50%, et percevez 20% supplémentaires de la caisse de pension. Au moment du départ à la retraite ordinaire, vous percevez les 50% restants de votre avoir.

Avantages: vous continuez à verser des cotisations à la caisse de pension à hauteur du salaire réduit et améliorez ainsi le capital vieillesse. De plus, vous restez couvert par la caisse de pension en cas d’invalidité et de décès de votre conjoint. En exerçant une activité lucrative à temps partiel, vous versez des cotisations AVS et évitez ainsi les lacunes.

Inconvénients: les cotisations moins élevées à la caisse de pension réduisent l’avoir de vieillesse. En outre, le taux de conversion, qui détermine le montant de la rente, est plus bas pour la partie retirée de façon anticipée.

À partir de quand puis-je réduire mon taux d’activité?

Cela dépend de votre caisse de pension. Dans de nombreuses caisses, un départ à la retraite échelonné est possible à partir de 58 ans révolus.

Bon à savoir: si vous souhaitez travailler à temps partiel après avoir atteint l’âge ordinaire de la retraite, vous pouvez prolonger le départ à la retraite échelonné jusqu’à l’âge de 70 ans.

Préparation

  • Accord: demandez à votre employeur s’il accepte une ­retraite partielle.

  • Début: demandez à votre caisse de pension à partir de quel âge elle autorise une retraite partielle.

  • Plan budgétaire: dressez une liste des dépenses, des recettes, du patrimoine, des dettes, des soins de santé et des assurances après la réduction du taux d’occupation et établissez un plan budgétaire.

  • Comparaison: vérifiez si vous pouvez maintenir votre niveau de vie avec les prestations de vieillesse attendues.

Spécificités cantonales

Les conditions du départ à la retraite échelonné varient en fonction du lieu de domicile. Cela tient aux prescriptions des autorités fiscales cantonales.

  • Réduction du taux d’occupation: selon les cantons, le taux d’occupation et le salaire doivent être réduits d’au moins 20 à 30% à chaque étape du départ à la retraite, et cela de façon durable. Le montant des prestations de la caisse de pension est lié au taux d’occupation réduit: si vous travaillez 30% en moins, vous devez retirer 30% de votre avoir de la caisse de pension.

  • Taux d’occupation minimum: avant l’abandon définitif de l’activité lucrative, vous devez travailler à au moins 20%, voire 30%.

Capital ou rente?

Au lieu de la rente mensuelle, vous pouvez retirer votre avoir de vieillesse de la caisse de pension sous forme de prestation en capital. Les conditions cadres ne sont cependant pas les mêmes partout.

  • Nombre de retraits: certains cantons autorisent seulement deux retraits en capital de la caisse de pension, d’autres jusqu’à trois. Les retraits doivent être espacés d’au moins douze mois.

  • Dernier retrait: souvent, la dernière part de l’avoir de vieillesse doit être perçue sous forme de rente.

Avantages: si vous retirez le capital de prévoyance en deux ou trois parties, les impôts sont nettement moins élevés que si vous le retirez en une seule fois. En effet, dans la plupart des cantons, l’impôt sur les retraits en capital importants est proportionnellement plus élevé que sur les retraits plus faibles. Si vous percevez les prestations de la caisse de pension sous forme de rente, vous augmentez votre revenu imposable à vie et payez donc plus d’impôts.

Les règles de l’AVS

Normalement, la rente AVS n’est versée qu’à l’âge de la retraite ordinaire. Vous pouvez généralement la percevoir deux ans à l’avance au maximum.

Inconvénients: le versement anticipé de la rente AVS s’accompagne d’une réduction à vie de l’avoir; cette réduction est actuellement de 6,8% par année de versement anticipé. En outre, vous devez continuer à verser des cotisations AVS.

Les règles du pilier 3a

Vous pouvez retirer le capital 3a épargné au plus tôt cinq ans avant l’âge de la retraite ordinaire. Comme pour les prestations de la caisse de pension, il est judicieux de retirer l’avoir de manière échelonnée afin de réduire la charge fiscale. Pour cela, l’avoir doit être réparti sur plusieurs comptes du pilier 3a, car les versements partiels à partir d’un compte 3a ne sont pas possibles.

Conseil: à partir d’un avoir d’environ 50 000 francs, n’hésitez pas à ouvrir un autre compte.

Planification précoce

  • Combler les lacunes de prévoyance par des rachats dans la caisse de pension.

  • Éviter les lacunes de cotisation à l’AVS en versant les cotisations manquantes à temps.

  • Épargner un avoir de vieillesse supplémentaire et investir une partie de ce capital dans des actions, des obligations ou d’autres titres.

  • Verser, si possible, le montant annuel maximal dans votre pilier 3a.

En savoir plus

Toutes les stories