Un homme muni d’un panier à commissions Migros se tient devant un rayon réfrigéré dans un magasin

Durablement moins cher

Migros baisse le prix de 450 produits

Des centaines de produits de consommation courante vont vous coûter moins cher. Peter Diethelm, patron de la nouvelle société Migros Supermarché SA, livre ses explications.

De
Kian Ramezani
Date
Format
Interview

La société Migros Supermarché SA a commencé ses activités en janvier. Les débuts ont-ils été bons?

Oui, et après les préparatifs exigeants autour de la création de Migros Supermarché SA, je me réjouis de pouvoir maintenant, avec mon équipe, me concentrer entièrement sur le travail opérationnel. Notre ­objectif déclaré reste de mieux positionner l’activité Supermarché de Migros sur l’ensemble ­des dix coopératives régionales ­et de regrouper les forces partout où cela s’avère judicieux. Mon équipe et moi-même sommes très motivés et souhaitons présenter rapidement les premiers résultats aux clientes et clients.

Votre première action visible est de baisser les prix. Est-ce ce qui était prévu?

Ce n’est pas pour nous-même que nous procédons à la simplification de notre activité Supermarché. Nous­ avons toujours déclaré que les gains d’efficacité devaient être perceptibles pour la clientèle. Nous n’en sommes qu’au début, mais les baisses de prix actuelles sont un premier pas vers la réalisation de cette promesse. Ces derniers temps, en raison de l’inflation, les prix ont surtout suivi une direction: celle de la hausse. Nous voulons également corriger cette tendance.

Quels sont les produits concernés et quelle est l’ampleur de la baisse de prix?

Au total, nous avons baissé les prix de plus de 400 produits. Outre les aliments de base comme le thé, le pain, le fromage et la viande, on y trouve également des articles Convenience food comme les barres Farmer, le birchermüesli ou les mille-feuilles ainsi qu’une multitude de produits de soins corporels. Les baisses sont variables et vont de 3 à 20%. Ainsi, une bouteille de sirop de framboise ne coûte plus que Fr. 2.95 au lieu de Fr. 3.70. Nous répercutons ici intégralement sur nos clientes et clients la baisse de nos prix d’achat­.

Quels ont été les critères de sélection des produits?

Il nous tient à cœur de prendre en ­compte avant tout les articles de consommation courante. Les baisses de prix doivent être répercutées sur le plus grand nombre de personnes possible et être perceptibles dans le porte-monnaie.

Y aura-t-il d’autres baisses de prix cette année? Et qu’en est-il de l’avenir de Supermarché SA?

Comme je l’ai dit, nous n’en sommes qu’au début, mais nous sommes bien entendu déterminés à continuer à travailler sur nos prix. En même temps, nos clientes et clients doivent en avoir plus pour leur argent. Nous investissons dans l’extension et la rénovation de notre réseau de magasins ainsi que dans la simplification et la clarté des assortiments. Dans toutes nos réflexions, nous plaçons systématiquement les besoins de nos clientes et clients au centre de nos préoccupations. C’est à l’aune de cette exigence que nous serons jugés.