Bernd Söllner, au quartier général de Mibelle, à Buchs AG

Travailler au sein du groupe Migros

Chef en congé sabbatique – Chez Migros, ce n’est pas un problème

Bernd Söllner, 53 ans, originaire de Lörrach (DE), est responsable de secteur chez Mibelle et s’est accordé une pause de plusieurs semaines. Voici les raisons de sa décision, et la réaction de son équipe.

De
Barbara Scherer
Date
Format
Story

En tant que chef du département Recherche et Développement ainsi que de l’assurance qualité, vous avez de nombreuses responsabilités. Vous vous êtes malgré tout accordé une pause de plusieurs semaines.

«Oui, je suis responsable d’environ 155 personnes réparties sur 4 sites en Europe. Cela ne m’a pourtant pas empêché de partir sept semaines. Après deux semaines, je ne suis passé qu’une seule fois au bureau, brièvement, pour m’entretenir avec mon adjoint et l’équipe de direction. Pour moi, c’était aussi une sorte de test qui m’a permis de voir où en était l’équipe et si les processus de travail fonctionnaient sans moi. Et ça a marché: j’ai laissé mon ordinateur à la maison et je n’ai été contacté que trois fois par mon suppléant pour des questions somme toute mineures.»

Comment votre équipe a-t-elle réagi à l’annonce de votre absence?

«Sur le moment, certains collaborateurs/trices ont été très surpris. Par la suite, j’ai eu le soutien de toutes et tous, et ils m’ont dit qu’ils étaient capables de gérer la boutique sans moi. C’est aussi l’objectif de tout bon dirigeant: faire en sorte que l’on puisse se passer de vous pour pouvoir vous consacrer à de nouvelles tâches.»

Avez-vous vraiment pu déconnecter pendant votre congé sabbatique?

«Absolument. J’en ai profité pour rendre visite à ma famille, faire du camping et rénover la maison. J’ai aussi aidé ma compagne à traverser les Alpes avec des chevaux. J’ai ainsi pu me reposer, mais aussi vivre une expérience toute nouvelle. J’en suis ressorti riche de nouvelles perspectives que je peux utiliser au travail.»

Vos collaborateurs peuvent-ils à leur tout prendre un congé sabbatique?

«Si c’est possible et que tout le monde ne veut pas partir en même temps, bien sûr! Je recommande à tout le monde de faire une pause prolongée, et d’utiliser ce temps pour se confronter à de nouveaux défis. Cela permet de prendre de la distance par rapport au travail et d’acquérir de nouvelles impressions, de recharger les batteries et d’accumuler de l’expérience, ce qui est ensuite aussi bénéfique dans la vie professionnelle.»

Vous envisagez d’intégrer le groupe Migros? Voici les avantages qui vous attendent.